News

Les pompiers volent à votre secours

Intervention des pompiers dans les laboratoires de chimie © Alain Herzog

Intervention des pompiers dans les laboratoires de chimie © Alain Herzog

Dans les coulisses de l'EPFL (3) - Avec quelque 90 bâtiments répartis sur 64 hectares, le campus peut être considéré comme une vraie ville. 16’000 personnes le fréquentent quotidiennement. Parmi eux, étudiants, professeurs et chercheurs, mais également toute une série de corps de métier indispensables à son bon fonctionnement. Nous vous proposons de plonger dans les coulisses du campus à la découverte de ces acteurs de l’ombre ô combien indispensables. Rencontre avec les hommes du feu.

Dans un couloir envahi par une épaisse fumée, les pompiers débarquent, lance à incendie sur les épaules et bouteilles d’air comprimé sur le dos. «Il y a une chaleur significative au niveau de cette porte», annonce Franck Lévrier. La source d’incendie est localisée. Un dernier contrôle du canal radio à utiliser et ils passent à l’action. «Attention, j’ouvre la porte !» Une caméra thermique à la main, Pierre Nicolau signale : «On a une personne inconsciente à l’intérieur.»

Après avoir ouvert les vannes, le feu est rapidement maîtrisé. Le blessé est pris en charge par Clément Bouaraphanh et Christophe Neuilly pour un diagnostic de santé. Tandis que les fumées sont évacuées à l’aide d’un puissant ventilateur. Pendant toute l’intervention, les esprits sont restés clairs, la procédure a été respectée. L’exercice est donc réussi. Même si les situations de cette gravité sont en réalité très rares sur le campus, les pompiers de l’EPFL se préparent au pire.

Les sept membres de l’équipe «Sécurité et intervention» se consacrent exclusivement à l’Ecole. Depuis leur bureau, au sud du bâtiment BS, ces pompiers professionnels se tiennent prêts à intervenir. «Les nuits et les week-ends, nous assurons un service de piquet en alternance, explique Pierre Nicolau. Sitôt que le signal d’alarme est reçu, nous devons nous rendre sur les lieux dans les cinq à sept minutes.» A part les actions de terrain, leur quotidien, c’est aussi l’organisation de formations pour les collaborateurs ou du plan d’évacuation par exemple, mais également l’entretien du matériel.

© Laura Cipriano 

Pour les alerter, il suffit d’appeler le +4121 693 3000 ou le 115 depuis les postes fixes. Dès qu’un signal d’alarme est donné, les pompiers sont informés de la nature et de la localisation de l’intervention. «L’alerte peut venir d’un appel téléphonique mais aussi d’un bouton poussoir rouge ou d’un détecteur automatique, indique le professionnel. Ces systèmes sont très sensibles pour avoir une détection précoce, ce qui donne d’ailleurs souvent de fausses alertes.» En 2016, 862 interventions ont été totalisées.

«En cas de besoin, nous pouvons faire appel à des renforts, les pompiers volontaires de l’EPFL (SDIS EPFL), l’équipe des Securitas ou les pompiers de la ville de Lausanne, mentionne-t-il. Mais globalement, nous prenons en charge le 95% des interventions.»

Etre pompier à l’EPFL, c’est devoir faire face à une multitude de situations différentes auxquelles n’importe quel pompier n’est pas habitué. «Chaque laboratoire a ses spécificités et ses dangers propres. Il peut y avoir de la radioactivité, des gaz toxiques ou encore des chimiques par exemple qui demandent des réactions adaptées en cas d’incident», explique Pierre Nicolau. Le panel de types d’intervention est extrêmement varié. Incendie, inondations, fuite de gaz, mais aussi sauvetage de personnes bloquées dans des ascenseurs ou des chambres froides. «Au printemps, il nous arrive de venir en aide aux oiseaux blessés qui sont rentrés en collision avec des vitres ou des canetons perdus qui restent coincés à l’intérieur des bâtiments après avoir quitté leur nid construit sur le campus», continue-t-il.

Souvent méconnue, une facette importante de leur activité reste de l’ordre des premiers secours. «Que ce soit pour poser un petit pansement sur une coupure ou pour prendre en charge un blessé d’accident de la route, il ne faut pas hésiter à nous appeler, assure le pompier. Les gens n’osent pas forcément mais j’insiste, peu importe la gravité de l’incident, nous sommes là pour vous!»

>Pour devenir pompier volontaire, voir securite.epfl.ch/pompier 

Retrouvez l'ensemble des articles de la série "Dans les coulisses de l'EPFL" :

1 - "Rien ne se perd, presque tout se transforme" - Le service de recyclage

2 - "Le Centre d’impression, paradis du papier" 

3 - "Les pompiers volent à votre secours"

4 - "Des hommes de l’ombre polyvalents" - La conciergerie

5 - "En sons et en images" - Le Service audiovisuel (SAVE)

6 - "Une écoute attentive" - L'accueil téléphonique

7 - "Les enfants du campus" - Le centre de vie enfantine: Le Polychinelle et Polykids/Unimômes

8 - "Dépannage express par des pros de la technique" - Le service d'exploitation 24h/24

9 - "Pour veiller à la santé des employés" - L'hygiène et la médecine du travail

10 - "Des consultations infirmières de premier recours" - Les infirmières du Point santé

11 - "Quand la physique fait son show" - Les préparateurs de physique