News

Des consultations infirmières de premier recours

Les infirmières du Point Santé ont cumulé 1'727 consultations en 2018. © Francesca Palazzi / PMU

Les infirmières du Point Santé ont cumulé 1'727 consultations en 2018. © Francesca Palazzi / PMU

Dans les coulisses de l'EPFL (10) - Nous vous proposons de plonger dans les coulisses du campus à la découverte de ces acteurs de l’ombre ô combien indispensables. Ce mois-ci, rencontre avec les infirmières du Point santé.

Au Point santé de l’EPFL, il est possible d’avoir des consultations infirmières gratuites. «Le lieu est ouvert à tous, que ce soit aux étudiants, doctorants ou collaborateurs EPFL. Nous recevons même parfois des visiteurs de passage sur le campus», explique l’infirmière Céline Gilliéron. Du lundi au vendredi entre 8h30 et 17h, trois infirmières se relaient pour assurer les consultations. Avec plus de 15 ans d’expérience à leur actif, elles ont toutes suivi une formation postgrade en évaluation clinique.

L’offre proposée comprend les consultations de premiers recours. «La plupart du temps, les gens viennent nous voir suite à un accident, précise-t-elle. Une chute à vélo ou dans un escalier par exemple. Cela peut aller d’une coupure à une suspicion de fracture.» Autre motif de visite fréquent : la vaccination. «On nous demande souvent de vérifier si les carnets de vaccinations sont à jour ou de faire des rappels pour la vaccination de base», continue-t-elle. A savoir que les vaccins sont payants, sauf le ROR (rougeole, oreillons, rubéole) et que les vaccins en prévision de voyages ne sont pas réalisés.

© Laura Cipriano

Il est également possible de recevoir une contraception d’urgence (payant). Sachez aussi que des préservatifs sont disponibles en libre service dans la salle d’attente du Point santé. «Depuis le mois de juin 2018, nous réalisons des dépistages pour les maladies sexuellement transmissibles avec des prix préférentiels, mentionne l’infirmière. Cela fait partie de l’aspect prévention et promotion de la santé que nous voulons mettre en avant.»

Santé physique ou mentale

En plus de la santé physique, la santé mentale peut tout autant faire l’objet d’une consultation. «Nous avons de plus en plus de sollicitations de ce type, affirme Céline Gilliéron. Elles sont surtout liées au stress ou aux situations d’échec après les examens.» Le Point santé propose alors un entretien individuel. Les infirmières étant tenues au secret de fonction, la confidentialité est donc garantie. Elles proposent une écoute, une évaluation du problème de santé et une solution en collaboration avec la consultation psychothérapeutique du CHUV.

«Une partie de notre travail consiste également à conseiller et orienter les personnes vers les services adaptés, quel que soit leur problème, poursuit la spécialiste. En début d’année académique par exemple, j’ai l’impression que nous sommes le point de chute pour tous les étudiants étrangers qui ne connaissent pas le réseau de santé suisse et ne savent pas à qui s’adresser, quel médecin contacter.»

© Francesca Palazzi / PMU

Le campus compte plus de 125 nationalités différentes, autant de cultures auxquelles les infirmières doivent s’adapter. «C’est sûr qu’il faut à chaque fois s’ajuster aux cultures et aux représentations de la personne, dit Céline Gilliéron, mais nous avons toutes auparavant exercé dans d’autres pays que la Suisse et avec des populations migrantes. Ça aide.» Autre atout : la maîtrise des langues. Chacune parle trois ou quatre langues et, à elles trois, elles maîtrisent un total de cinq langues différentes. De quoi s’en sortir en toute situation – même si environ la moitié des consultations se font en anglais.

Prise de rendez-vous en ligne

Si leur lieu de travail est situé à l’EPFL, les trois infirmières du Point santé ne sont pourtant pas employées de l’Ecole à strictement parler. Elles sont en fait engagées par Unisanté, le centre universitaire de médecine générale et santé publique qui a conclu une convention avec l’EPFL. Une spécificité qui demande beaucoup d’autonomie. Chacune travaille en solo et ne voit ses collègues qu’une fois par mois pour un colloque de mise en commun.

Pour pouvoir bénéficier d’une consultation infirmière, mieux vaut prendre un rendez-vous. «Pas besoin de nous appeler, indique notre interlocutrice. Vous pouvez choisir la plage horaire qui vous convient directement en ligne. Les rendez-vous peuvent également y être déplacés et annulés très facilement. Si vous venez sur place, nous ne pouvons par contre pas vous garantir de vous recevoir de suite.» Pour ce qui est des urgences, appelez le 115. Des intervenants de l’EPFL viendront vous secourir sur place.

> Fixer un rendez-vous en ligne : www.pointsanteepfl.ch

> Plus d’informations sur : securite.epfl.ch/infirmieres

Retrouvez l'ensemble des articles de la série "Dans les coulisses de l'EPFL" :

1 - "Rien ne se perd, presque tout se transforme" - Le service de recyclage

2 - "Le Centre d’impression, paradis du papier" 

3 - "Les pompiers volent à votre secours"

4 - "Des hommes de l’ombre polyvalents" - La conciergerie

5 - "En sons et en images" - Le Service audiovisuel (SAVE)

6 - "Une écoute attentive" - L'accueil téléphonique

7 - "Les enfants du campus" - Le centre de vie enfantine: Le Polychinelle et Polykids/Unimômes

8 - "Dépannage express par des pros de la technique" - Le service d'exploitation 24h/24

9 - "Pour veiller à la santé des employés" - L'hygiène et la médecine du travail

10 - "Des consultations infirmières de premier recours" - Les infirmières du Point santé

11 - "Quand la physique fait son show" - Les préparateurs de physique