Aller au site principal

Actualités

L'EPFL inaugure un centre dédié aux sciences de l'éducation

© Ramun Riklin

© Ramun Riklin

Le Centre LEARN, inauguré mercredi 10 octobre, vise à promouvoir l’innovation au niveau pédagogique et à répondre aux défis engendrés par la transformation numérique de notre société.


En matière d’éducation, l’EPFL a développé un écosystème unique de services, de laboratoires de recherche et d’entrepreneuriat. Elle inaugure aujourd’hui le Centre LEARN qui regroupe tous les acteurs impliqués dans la recherche pédagogique et le développement de nouveaux outils au service de la formation. «Avec les avancées spectaculaires des technologies numériques, ce que nous enseignons et comment nous l’enseignons doit évoluer, relève Pierre Vandergheynst, vice-président pour l’éducation. La mission principale du Centre LEARN est de faire de la recherche translationnelle en sciences de l’éducation. C’est à dire expérimenter avec les nouvelles techniques pédagogiques, démontrer leur impact et ensuite transformer ceci en pratiques éducatives novatrices pour notre campus et, quand cela est souhaitable, pour le système éducatif tout entier.»

Le Centre LEARN vise à stimuler la recherche et à créer de nouvelles synergies dans un domaine qui concerne toute la société. Il est dirigé par Francesco Mondada, professeur au Laboratoire de systèmes robotiques de l’EPFL et concepteur du robot Thymio. Le Centre regroupe des entités comme le Swiss EdTech Collider qui rassemble une septantaine de start-ups actives dans les technologies éducatives, ou encore le Centre pour l’éducation à l’ère digitale (CEDE) qui a récemment lancé l’application Learning Companion, permettant aux étudiants «d’apprendre à apprendre».

Les acteurs du Centre LEARN agissent à tous les niveaux du système de formation, dès l’école obligatoire. Le robot Thymio permettant aux enfants de s’essayer à la programmation et de découvrir les bases de la robotique en est l’exemple. Il a été vendu à plus de 40'000 exemplaires, en majorité à des écoles. «Introduire la pensée computationnelle dans l'éducation, ce n’est pas pousser les enfants à penser comme des ordinateurs. C’est tout le contraire, c’est apprendre à nos enfants tout ce que les ordinateurs ne savent pas faire, afin de leur garantir une bonne maitrise de cette technologie», souligne Francesco Mondada. Car un des objectifs de LEARN est aussi d’accompagner les transformations dans l’enseignement. Le directeur du nouveau Centre est d’ailleurs en charge de coordonner la formation des enseignants en vue de l’introduction dans le canton de Vaud de la nouvelle discipline «Science informatique et projets numériques» au cycle 1 (4-7 ans).

«Notre but n’est pas de rendre l’éducation plus digitale, elle le devient naturellement, mais de mettre le digital au service d’une éducation plus efficace, plus riche et plus inclusive», précise le professeur Pierre Dillenbourg cofondateur de LEARN, responsable du Swiss EdTech Collider et du laboratoire d'ergonomie éducative CHILI à l’EPFL. Un laboratoire qui vient de développer le test Tegami permettant d’identifier les causes de dysgraphies et de mieux accompagner les enfants peinant à apprendre l’écriture. «Nous travaillons aussi au niveau de la formation professionnelle, précise Pierre Dillenbourg, par ailleurs ancien enseignant au degré primaire. Nous avons par exemple développé une application de réalité augmentée pour les apprentis charpentiers.»

Finalement, le Centre LEARN vise aussi à poursuivre le développement de l’éducation en ligne. Avec les MOOCs, domaine dans lequel l’EPFL est leader en Europe, mais aussi avec l’EPFL Extension School qui propose des formations tout public, sans prérequis, dans le domaine du numérique.


Auteur: Laureline Duvillard
Source: Mediacom
Connexion