Aller au site principal

Actualités

Une nouvelle application qui aide à apprendre

Violette Zanotti et Thomas Jordan remplissant le Learning Companion. © A.Herzog/2018 EPFL

Violette Zanotti et Thomas Jordan remplissant le Learning Companion. © A.Herzog/2018 EPFL

L’EPFL lance pour la rentrée académique le Learning Companion. Cette nouvelle application vise à améliorer le processus d’apprentissage des étudiants et permet aux enseignants de mieux cibler les difficultés des élèves.


Plus d’un millier d’élèves découvrent aujourd’hui pour la première fois les salles de cours de l’EPFL. A l’excitation de la rentrée se mêle l’appréhension des premiers pas à l’université, et l’apprentissage de notions complexes à un rythme soutenu. Ainsi, pour aider les étudiants à acquérir des habitudes d’apprentissage efficaces, l’EPFL a créé l’application Learning Companion. Celle-ci s’inscrit dans la volonté de l’école d’encourager un apprentissage autonome et de fournir aux étudiants des méthodes de travail scientifiquement reconnues, qui leur permettront d’acquérir rapidement de nouvelles connaissances. «Le monde change à toute vitesse et nos ingénieurs doivent être capables de s’adapter», relève Roland Tormey, coordinateur du Centre d’appui à l’enseignement et co-auteur avec Cécile Hardebolle du livre et du MOOC «Apprendre à étudier». Des supports sur lesquels se base le contenu de l’application.

Savoir changer ses habitudes

Le site internet de l’application, adapté aux smartphones et aux tablettes, se divise en deux rubriques principales. «L’objectif est de sensibiliser les gens à leur propre comportement, afin de renforcer leurs compétences métacognitives, en bref d’apprendre à apprendre», souligne Patrick Jermann concepteur du Learning Companion et directeur exécutif du Centre de l’éducation à l’ère digitale. A noter qu’aucune information n’est collectée sans l’autorisation de l’utilisateur.

La première rubrique, accessible à tout public, permet d’identifier les habitudes d’apprentissage. Elle comporte huit questionnaires, allant de la manière de prendre des notes à celle de résoudre les problèmes, en passant par la planification ou la gestion du stress. A chaque question, la personne doit se situer sur une échelle de 1 à 7 variant de «pas du tout moi» à «tout à fait moi». Une fois le questionnaire complété, le Learning Companion fournit un conseil personnalisé pour améliorer le processus d’apprentissage et renvoie vers une vidéo du MOOC «Apprendre à étudier». «Il s’agit d’un réel outil d’enseignement, car en remplissant le questionnaire, les étudiants prennent conscience de leur propre comportement d’apprentissage et du fait qu’il existe d’autres techniques», précise Cécile Hardebolle, conseillère pédagogique au Centre d’appui à l’enseignement.

Également utile pour les enseignants

La deuxième rubrique, accessible pour l’instant uniquement aux étudiants fréquentant les cours de l’EPFL, vise un suivi des exercices. Les enseignants qui souhaitent utiliser l’application demandent l’inscription de leurs séances d’exercices, et choisissent d’y lier ou non le corrigé. Pour chaque exercice, les étudiants sont appelés à dire s’ils ont réussi à le résoudre, s’ils ont obtenu de l’aide et quelles difficultés ils ont rencontrées (par exemple, compréhension du cours, analyse du problème ou erreur de calcul). «Nous avons listé les difficultés récurrentes et une rubrique autre permet d’en ajouter une non mentionnée», note Roland Tormey. Au terme du questionnaire, l’étudiant voit apparaître un conseil personnalisé. Après avoir complété quelques sessions d’exercices, se dessinent des graphiques individualisés présentant les difficultés les plus fréquentes, ainsi que le pourcentage d’exercices réussis, non réussis ou non réalisés. L’étudiant peut également observer où il se situe par rapport au profil de la classe, basé sur la moyenne des réponses.

Le Learning Companion s’avère également utile pour les enseignants. Car s’ils n’ont pas accès au profil individuel des étudiants, ils peuvent visionner les graphiques présentant le profil de la classe. Cécile Hébert, professeure de physique générale, a testé l’application le semestre dernier aux côtés de trois autres enseignants. Convaincue par son utilité, elle réitère l’expérience cette année. «Cela nous permet d’identifier les difficultés des étudiants face aux exercices et de revenir sur celles-ci. A condition d’avoir un pourcentage représentatif, d’où la nécessité d’inciter les élèves à utiliser le Learning Companion.»

La rentrée en bref
L’effectif des nouveaux étudiants en propédeutique a régulièrement progressé ces quatre dernières années. Si les chiffres officiels de la rentrée 2018 seront connus au 1er novembre, l’effectif devrait rester stable, avec environ 1800 nouveaux étudiants en première année de Bachelor. L’effectif global, comprenant les étudiants de Bachelor et Master devrait connaître une hausse entre 3,3% et 5,2%. Il s’élevait à 8350 étudiants en automne 2017.
De nouveaux cursus font leur apparition à cette rentrée académique, un master en robotique, un mineur en photonique et en internet des objets.


Auteur: Laureline Duvillard
Source: Mediacom

Images à télécharger

Violette Zanotti et Thomas Jordan remplissant le Learning Companion. © A.Herzog/2018 EPFL
Violette Zanotti et Thomas Jordan remplissant le Learning Companion. © A.Herzog/2018 EPFL

Partager sur

Connexion