Aller au site principal

Actualités

Des étudiants de l'EPFL recyclent un site industriel fribourgeois

Les étudiants ont catalogué tous les éléments réutilisables de l'ancien site industriel. © Alain Herzog/ 2018 EPFL

Les étudiants ont catalogué tous les éléments réutilisables de l'ancien site industriel. © Alain Herzog/ 2018 EPFL

Des étudiants en architecture de l’EPFL ont construit un pavillon en réutilisant des parties d'un ancien site industriel situé à Saint-Aubin, dans le canton de Fribourg. Le pavillon sera inauguré le 1er juin et exposé durant six mois sur le campus de l’Université de Lausanne.


Construire un petit pavillon à partir d’éléments structurels issus d’un site industriel désaffecté. Tel est le défi qu’Anja et Martin Fröhlich, professeurs associés à l’EPFL, ont lancé cet hiver à leurs étudiants en architecture. Et c’est chose faite: le pavillon sera inauguré le 1er juin sur le site de l’Université de Lausanne (UNIL). Situé entre les bâtiments Amphimax et Génopode, il servira durant six mois de lieu d’exposition grâce à l’expertise de l’association Le Cabanon, animée par les étudiants en histoire de l’art de l’UNIL.

Une première volée d’étudiants en architecture dirigée par Anja et Martin Fröhlich avait construit en 2016 un pavillon éphémère sur le site de l’UNIL. Ses matériaux, également recyclés, provenaient alors du démantèlement de l’ancien bâtiment administratif du Comité International Olympique de Lausanne. Cette année, l’EPFL s’est penchée sur le cas du site industriel de Saint-Aubin, dans le canton de Fribourg. 

Inventaire

Durant la première partie du semestre d’hiver 2017-2018, les étudiants en architecture ont séjourné près du complexe afin d’en cataloguer tous les éléments réutilisables: de la structure en acier des murs jusqu’à leur robinetterie, des serrures jusqu’aux poignées de portes. Ce travail minutieux a permis d’évaluer le potentiel des bâtiments existants, soit ce qui peut être réutilisé tel quel ou recyclé. Un potentiel qui aurait été ignoré dans une démarche de démolition ou de déconstruction standard. Dans un deuxième temps, les étudiants ont imaginé des projets de réaffectation du site, en le transformant par exemple en centre sportif, en centre d’ateliers et de transformation de textiles ou, encore, en centre écologique de tri des déchets et de production d’énergies renouvelables.

Au semestre de printemps, les étudiants ont à nouveau changé de programme: ils ont dû cette fois imaginer comment transformer en pavillon d’art des matériaux de construction d’une partie du site dénuée de valeur patrimoniale et vouée à la destruction. Le meilleur des six projets, essentiellement conçu en bois, a été préparé et développé sur place, puis transporté et assemblé à l’UNIL. Durant cette phase, des murs de béton et des dalles ont remplacé les parties en bois.

Journées européennes du patrimoine

L’aventure se poursuit ces prochains mois entre l’EPFL et Saint-Aubin: cet automne, les étudiants auront transformé une partie du complexe industriel existant en parcours muséal dans le cadre des Journées européennes du Patrimoine des 1er et 2 septembre. L’exposition reviendra sur toute l’expérience menée à Saint-Aubin et sur les scénarios imaginés par les étudiants pour donner une deuxième vie aux bâtiments, désaffectés depuis 2016.

Troisième édition
Architectes à Berlin et co-directeurs du Laboratoire d'architecture élémentaire et d'études typologiques (EAST) de l’EPFL, le couple Anja et Martin Fröhlich pousse chaque année ses étudiants de bachelor à explorer le métier d’architecte, de la phase de projet à la phase de réalisation. La contrainte? Les étudiants doivent apprendre à identifier et à réutiliser les éléments en bon état de bâtiments existants voués au démantèlement. L’objectif? Implémenter dans leur esprit que la conception à travers la réutilisation de matériaux est une alternative et, ainsi que les questions du développement durable vont au-delà des problématiques énergétiques. L’expérience de Saint-Aubin est la troisième du genre, après un premier partenariat avec le Comité International Olympique en 2016 et avec le Club Alpin Suisse, en 2017.

Manifestation parallèle

Présentation du 1er au 2 juin des travaux des ateliers d'architecture de l'EPFL à l'Expo Ubiquitaire, bâtiment SG, EPFL, accès libre: 

  • Vendredi 1er juin, 17h30-22h: visite guidée dès 18h. Rendez-vous devant le bâtiment SG. Dès 21h, After party au pavillon EAST Lab de l'UNIL
  • Samedi 2 juin, 12h-18h. 

Plus d'informations

Dossier de presse: http://bit.ly/EPFLpavilionUnil_2018 


Auteur: Sandrine Perroud
Source: Mediacom
Connexion