Partager: 

11.12.15 - Coopération entre la Suisse et la Serbie
Un workshop d'experts sur les instruments et méthodes d'urbanisme à Belgrade a été organisé dans le cadre du projet SPUDS (Appui au processus de développement urbain en Serbie) et financé par le partenariat institutionnel SNSF-SCOPES.

La transition postsocialiste a entraîné dans son sillage de grandes mutations au sein de la société, des politiques publiques ainsi que des économies et structures urbaines et a profondément transformé les processus de développement urbain en Serbie. Dans le cadre du partenariat institutionnel SNSF-SCOPES, le projet SPUDS réunit le Centre Coopération et Développement (CODEV) et l'Institut d'Architecture et d'Urbanisme de Serbie (IAUS) afin de fournir un appui à la construction progressive d'une approche heuristique aux questions d'urbanisme dans le contexte de transition postsocialiste en Serbie. Les effets durables d'un tel projet permettront de traiter les irrégularités inhérentes aux processus de prise de décision, l'insuffisance et la faiblesse des règlements institutionnels ainsi que le caractère provisoire des systèmes d'évaluation, de contrôle et de suivi des plans, politiques et projets.

Analyse des méthodes d'urbanisme par un groupe d'experts

Dans ce contexte, un atelier d'experts d'une journée a été organisé à Belgrade le 27 octobre 2015 au sein de l'IAUS. Cet atelier visait principalement à analyser et aborder les différents instruments et méthodes d'urbanisme en Europe et dans les pays en développement ou émergents pour envisager les pratiques/expériences fructueuses et leur application possible dans un contexte postsocialiste. L'atelier comportait cinq thématiques : (A) présentation du projet SPUDS et de sa portée dans le contexte local serbe ; (B) sélection de trois interventions consacrées aux modèles urbains européens et aux méthodes d'urbanisme dans les pays du Sud (avec deux exemples concrets : villes pauvres en Afrique et villes intermédiaires en Haïti ; (C) intervention des chercheurs de l'IAUS sur les pratiques institutionnelles actuelles d'urbanisme en Serbie postsocialiste ; (D) description détaillée du basculement d'une économie socialiste à une économie néo-libérale à Belgrade (quartier de Savamala) présentée par trois experts de Belgrade et une doctorante de l'EPFL ; (E) deux heures de table ronde : échanges et conclusions.

Les intervenants de l'atelier étaient des membres de l'équipe CODEV (professeur Jean-Claude Bolay, Abigail Kern, Marija Cvetinovic) et de l'IAUS (trois titulaires d'un doctorat : Tamara Maričić, Slavka Zeković, Miodrag Vujošević) auxquels s'ajoutent des personnalités invitées de Suisse (Julien Woessner, Fondation Charles Léopold Mayer) et de Belgrade (Borislav Stojkov, urbaniste, et professeur Ksenija Petovar, sociologue). En outre, l'atelier était destiné exclusivement à un groupe sélectionné d'experts locaux (8-12 participants) issus de différents milieux (recherche, administration, pratique).

Echanges de connaissances et recommandations pour les chercheurs

Cet atelier a permis un échange de connaissances qui contribuera à une analyse plus fine des divers instruments et méthodes d'urbanisme dans différentes régions du monde et dans différents systèmes politiques et économiques, et leur application possible en vue d'améliorer les pratiques d'urbanisme à Belgrade et, plus largement, en Serbie, grâce à un ensemble de recommandations. Les conclusions de cet atelier permettront la création d'un schéma de développement urbain à l'échelle des quartiers. Le livret des recommandations de SPUDS (au cours de la prochaine étape) proposera des recommandations à la communauté des chercheurs, et comprendra notamment une liste de sujets de recherche, les problématiques non résolues et leurs relations. Le rapport sera publié sur le site Internet de SPUDS.

Auteur:Marija CvetinovicSource:Coopération
Partager: