Vincent Hiroz, futur directeur d'EPFL Valais Wallis

Vincent Hiroz © Yves-Bochatay

Vincent Hiroz © Yves-Bochatay

Au 1er mars 2022, le campus EPFL Valais Wallis aura un nouveau directeur opérationnel, en la personne de Vincent Hiroz, actuel adjoint au directeur. Il remplacera Marc-André Berclaz qui prendra sa retraite.

Dès le 1er mars 2022, Vincent Hiroz remplacera le directeur opérationnelsortant Marc-André Berclaz à la tête du campus EPFL Valais Wallis de Sion. Marc-André Berclaz, qui occupe cette position depuis 2013, prendra sa retraite fin février 2022.

Originaire et habitant de Sion, Vincent Hiroz est détenteur de deux masters en économie (HEC Lausanne) et en droit (UNIGE), ainsi que d'un Executive MBA en management de la technologie de l’EPFL et de l’UNIL. Il réalise un parcours professionnel varié dans différents secteurs, en particulier dans les services spécialisés (finance, banque, conseils en innovation, conseils juridiques), ainsi que dans la gestion et le développement de nouveaux projets (hôtellerie et centres de loisirs notamment). En 2014, il rejoint l’EPFL en tant que juriste au Research Office. «J'ai toujours été passionné par les entrepreneurs, les gens curieux et innovants qui cherchent à repousser les limites. C'est donc tout naturellement que je me suis rapproché de l'EPFL, du monde de la recherche et de l'innovation», confie-t-il.

Depuis le 1er février 2020, Vincent Hiroz occupe le poste d'adjoint du directeur opérationnel du campus associé EPFL Valais Wallis. «À ce titre, je participe activement à tout ce qui touche à la gestion opérationnelle quotidienne et au développement du site, que cela soit en termes de suivi financier ou d'interactions avec les différentes parties prenantes, par exemple avec le Canton du Valais», explique-t-il.

Futur directeur d’un campus en expansion

Après un peu plus de deux ans passés aux côtés de Marc-André Berclaz, Vincent Hiroz le remplacera dès le 1er mars 2022 après son départ à la retraite. «En tant que nouveau directeur d’EPFL Valais Wallis, j’aurais notamment pour mission d'assurer l'excellence opérationnelle du campus. L'EPFL Valais Wallis est active dans les domaines de l’éducation, de la recherche et de l’innovation. Je souhaite contribuer activement au développement de ces activités et faire en sorte que l’EPFL Valais Wallis soit un lieu qui promeut l'innovation technologique, sa valorisation et les parcours entrepreneuriaux. Cela passe par une collaboration accrue au sein du Switzerland Innovation Park Network West EPFL - une plateforme qui permet aux universités et aux entreprises innovantes de collaborer et d'utiliser les résultats de leurs recherches pour le développement de produits et services commercialisables.»

«L’EPFL Valais Wallis doit se positionner comme une véritable plaque tournante pour des projets de recherche transdisciplinaires dans ses domaines d'activité (énergie, environnement, santé), poursuit-il. Les collaborations seront donc renforcées avec les partenaires du Campus Energypolis dont nous faisons partie ; surtout avec la HES-SO Valais-Wallis. Un autre objectif sera bien sûr de faire du campus un lieu de travail et de vie stimulant pour les membres de notre communauté, ainsi qu’un vecteur de promotion de la marque et des activités de l'EPFL au niveau local, en particulier auprès de la future génération d'étudiants.»

À propos de l’EPFL Valais Wallis

L'origine de l'EPFL Valais Wallis remonte à 2012, lorsqu'une convention pour l'implantation d'un campus de l'EPFL dans la ville de Sion a été signée avec le Canton du Valais. Trois ans plus tard, en 2015, les premiers chercheurs ont commencé leurs activités. Depuis, Sion est également devenue le siège du campus Energypolis, qui réunit sous un même toit l'EPFL Valais Wallis, la HES-SO Valais-Wallis et la Fondation The Ark pour l'innovation, avec un accent particulier porté sur les domaines de l'énergie, de la chimie verte et des environnements alpins et polaires, ainsi que de la santé et de la réhabilitation. Aujourd’hui, près de 220 chercheurs et chercheuses d'une quarantaine de nationalités différentes collaborent sur le campus EPFL Valais Wallis.

La prochaine phase du projet, dédiée à la recherche sur les milieux alpins et polaires, réunira 200 chercheurs supplémentaires dans le nouveau bâtiment ALPOLE, situé à l’emplacement de l’ancien centre d'impression du Nouvelliste. Ce bâtiment de 10 000 m2 permettra la création de cinq nouvelles chaires de recherche et le déménagement de trois chaires existantes. Il sera mis à disposition dans le courant de l'année 2022. À terme, plus de 400 personnes (personnel scientifique, technique et administratif) seront actives sur le site de l'EPFL à Sion.


Author: Nathalie Jollien

Source: People

This content is distributed under a Creative Commons CC BY-SA 4.0 license. You may freely reproduce the text, videos and images it contains, provided that you indicate the author’s name and place no restrictions on the subsequent use of the content. If you would like to reproduce an illustration that does not contain the CC BY-SA notice, you must obtain approval from the author.