Aller au site principal

Actualités

Une technologie de l'EPFL pour les basketteurs de la NBA

© 2016 EPFL / Alain Herzog

© 2016 EPFL / Alain Herzog

Capter tous les événements d’un match pour les analyser en réalité augmentée, c’est ce que permet une technologie développée à l’EPFL par la start-up PlayfulVision, rachetée l’an dernier par Second Spectrum. Ce système sera utilisé dès 2017 pour tous les matchs de la National Basketball Association aux États-Unis.


L’intelligence artificielle et la vision par ordinateur révolutionneront-elles l’industrie du sport ? C’est en tout cas l’objectif de Second Spectrum, qui utilise un système de multiples caméras permettant de traquer et analyser chaque mouvement des sportifs pour évaluer très précisément la difficulté d’une passe ou les chances de réussite d’un tir. Développée à l’EPFL puis rachetée par Second Spectrum l’an dernier, cette technologie intéresse les plus grandes ligues sportives du monde, puisque la NBA vient de signer un partenariat de sept ans pour l’utiliser lors de tous les matchs officiels dès 2017.

Montrer l’invisible

«Notre technologie permet de rendre visible l’invisible, en fournissant des informations très détaillées aux spectateurs, aux commentateurs, mais aussi aux entraîneurs», explique Horesh Ben Shitrit, cofondateur de PlayfulVision avec le professeur Pascal Fua, et aujourd’hui directeur des produits de vision par ordinateur chez Second Spectrum Suisse.

Concrètement, des traqueurs optiques permettent de capter les déplacements de chaque joueur ainsi que du ballon, et de fournir leurs coordonnées exactes 25 fois par seconde. Ces informations permettent d’analyser précisément le déroulement d’un match : position, tirs, rebonds ou fautes. «Nous obtenons une compréhension du jeu en profondeur, à un niveau plus détaillé que ce que perçoit un coach», souligne Horesh Ben Shitrit.

Réalité augmentée

Une mine d’or pour les commentateurs et les spectateurs, mais aussi pour les joueurs et leur entraîneur, qui peuvent disséquer les matches précédents de leur équipe et de leur adversaire afin d’adapter leur stratégie et leur entraînement. «Jusqu’ici, les fans pouvaient estimer qu’une passe avait l’air difficile ou qu’un tir n’aurait pas dû être tenté, mais nous pouvons désormais le quantifier et le montrer en images, explique Jeff Su, CTO de Second Spectrum. Notre vision du jeu va permettre de transformer l’expérience des spectateurs et leur façon d’appréhender et de commenter les performances sportives grâce à la réalité augmentée et à la réalité virtuelle.»

Second Spectrum poursuit le développement de ses projets en collaboration étroite avec l’EPFL, pour lesquels un financement CTI (Commission pour la technologie et l'Innovation, qui encourage la collaboration entre les universités et l'industrie) vient notamment d’être approuvé.


Auteur: Sarah Bourquenoud
Source: Mediacom

Images à télécharger

© 2016 EPFL / Alain Herzog
© 2016 EPFL / Alain Herzog
© 2016 EPFL / Alain Herzog
© 2016 EPFL / Alain Herzog
© 2016 EPFL / Alain Herzog
© 2016 EPFL / Alain Herzog

Partager sur

Connexion