Une doctorante primée pour une importante découverte en géothermie

Chiara Cornelio dans le laboratoire Marie Violay, en génie civil.  © EPFL / Alain Herzog

Chiara Cornelio dans le laboratoire Marie Violay, en génie civil. © EPFL / Alain Herzog

Férue de physique, Chiara Cornelio a montré qu’il fallait tenir compte d’un paramètre jusque-là sous-estimé dans la sismicité induite causé par la fracturation hydraulique.

En dernière année de doctorat en mécanique des roches, Chiara Cornelio a reçu début 2020 le prix de la meilleure présentation et de la meilleure recherche lors d’une conférence de premier plan qui s’est tenue à San Francisco du 9 au 13 décembre 2019. Ce prix couronne une thèse qui lui a déjà permis de publier deux articles scientifiques dans une revue de qualité (voir ci-dessous) sur une importante découverte dans son domaine de recherche.

Chiara Cornelio étudie depuis quatre ans au Laboratoire expérimental de mécanique des roches de l’EPFL un phénomène précis pouvant être lié à la géothermie, l’extraction de gaz de schiste ou de pétrole. Les industriels fracturent généralement le sous-sol en injectant de l’eau à haut débit et forte pression. Durant ce processus, des secousses sismiques peuvent survenir. Généralement, 1% de polymère est ajouté dans l’eau afin de rendre le liquide plus visqueux. (Voir EPFL Actualités du 16.01.2020)

En reproduisant le phénomène en laboratoire, la chercheuse a montré que la viscosité du liquide injecté influence la nucléation et la propagation des tremblements de terre induits. Ses travaux proposent de nouvelles lois physiques qui incluent ce paramètre, dont elle a prouvé l’importance, en particulier pour l’industrie géothermique.

Lors de la conférence «AmerIcan Geophysical Union», Chiara Cornelio a montré que ses tests expérimentaux pouvaient être appliqués à plus large échelle, en particulier dans des conditions industrielles réelles. Bien décidée à poursuivre sa trouvaille, la chercheuse envisage déjà d’explorer cette thématique dans le cadre d’un post-doctorat.

Références

Chiara Cornelio, “Mechanical behavior of lubricated faults during earthquake nucleation and propagation”, thèse sous la direction de Marie Violay, EPFL, 2020.

C. Cornelio, E. Spagnuolo, G. Di Toro, S. Nielsen & M. Violay, Mechanical behaviour of fluid-lubricated faults, Nature Communications, 20 March 2019.
 


Auteur: Sandrine Perroud
Source: People