Une alliance suisse pour la technologie dédiée à la paix

Illustration: Doug Thompson

Illustration: Doug Thompson

L’EPFL et le Graduate Institute (Institut de hautes études internationales et du développement de Genève) ont signé un accord visant à créer l’Alliance suisse PeaceTech. Celle-ci regroupera les connaissances complémentaires nécessaires au renforcement des capacités au niveau international de la technologie dédiée à la paix (PeaceTech). Les partenaires sont très fiers d’annoncer que la Plateforme de consolidation de la paix de Genève (GPP) a également décidé de rejoindre l’alliance.

PeaceTech est un nouveau domaine de la promotion de la paix qui a recours aux technologies pour prévenir et résoudre les conflits, et pour créer les conditions de la paix. Un exemple prometteur aujourd’hui est l’association de méthodes de pointe en matière d’intelligence artificielle, de big data et de blockchain, qui visent à surveiller, vérifier et contrer activement les fausses informations en ligne. Les acteurs PeaceTech travaillent main dans la main avec des acteurs d’autres domaines de la paix (maintien et rétablissement de la paix, diplomatie, etc.).

S’appuyant sur la longue tradition du pays en tant qu’acteur neutre engagé dans la promotion de la paix, ce partenariat positionnera la Suisse comme un leader dans le domaine avec des actions concrètes pour apporter des connaissances critiques à la croisée des processus de paix et des technologies. Il a déjà discuté le premier projet concret à la Division Paix et droits de l’Homme du Département fédéral des affaires étrangères.

«L’expertise et le leadership dans les sciences et les technologies sont bien évidemment nécessaires à la création d’innovations technologiques pour PeaceTech. Mais pour que PeaceTech soit appliqué efficacement, de solides connaissances en sciences sociales sont également indispensables», déclare Martin Vetterli, président de l’EPFL. «Nos deux institutions sont reconnues comme des leaders mondiaux dans leurs domaines d’excellence – l’EPFL pour les technologies et le Graduate Institute pour son expertise dans le domaine des affaires mondiales, des relations internationales et du développement.»

Le Centre EssentialTech de l’EPFL et le Graduate Institute serviront conjointement de coordinateurs pour la capacité opérationnelle. Ils mettront en relation des experts des deux institutions et d’ailleurs afin de constituer un groupe de référence pluridisciplinaire pour soutenir des initiatives PeaceTech dans le monde entier.

L’alliance stimulera l’émergence de connaissances hybrides, de la paix aux technologies et des technologies à la paix, nécessaires à la conception et au fonctionnement de PeaceTech, ainsi qu’à l’évaluation de son utilisation. Elle soutiendra également des projets de recherche visant à développer des pratiques innovantes dans PeaceTech, et évaluera et rapportera l’évolution du domaine.

«La communauté internationale est de plus en plus convaincue que la paix, la durabilité et l’équité sont étroitement liées», explique Marie-Laure Salles, directrice du Graduate Institute. Cette alliance vise à renforcer le développement de PeaceTech en tant que domaine, en gardant un œil critique sur la durabilité et les effets à long terme de l’utilisation des technologies dans le maintien et le rétablissement de la paix et dans la prévention de la violence. Elle contribuera à développer la mise en pratique d’approches de maintien de la paix et de résolution des conflits au moyen de l’innovation technologique.


Auteur: EssentialTech

Source: EPFL