Go to main site

News

Un nouveau pôle de recherche sur le cancer

© ISREC

© ISREC

Le bâtiment AGORA, inauguré début octobre en face du CHUV, abritera le nouveau Pôle de recherche translationnelle sur le cancer avec des chercheurs et cliniciens issus de différentes disciplines médicales et scientifiques. L’EPFL est partenaire du projet.

Initiée par la Fondation ISREC en 2013, la réalisation du projet AGORA est le fruit d’un partenariat entre le CHUV, l’Université de Lausanne, l’EPFL, le Ludwig Institute for Cancer Research, les Hôpitaux universitaires de Genève et l’Université de Genève. C’est grâce à cette vision commune que le projet a vu le jour et deviendra à terme une plateforme importante de collaborations intercantonales

Le pôle AGORA réunira près de 300 chercheurs et cliniciens. Ces spécialistes de la recherche sur le cancer sont issus pour la majorité d’entre eux des institutions partenaires. Leur mission sera de fédérer les efforts menés contre une maladie qui constitue l’un des problèmes majeurs de santé publique dans le monde. Médecins, biologistes, généticiens, immunologistes, bioinformaticiens et bioingénieurs seront ainsi associés sous un même toit pour relever les multiples défis posés par cette maladie afin de développer et mettre en oeuvre de nouvelles voies thérapeutiques au service du patient.

Le bâtiment, propriété de la Fondation ISREC, occupe un terrain cédé pour 75 ans sous la forme d’un droit de superficie par l’Etat de Vaud. Conçu par le Bureau Behnisch Architekten, il offre une surface de 11'500 m2 de laboratoires, des plateformes technologiques, des bureaux, des salles de conférences, un grand auditoire et un restaurant. L’architecture caractéristique du bâtiment favorise les interactions entre disciplines et chercheurs, ainsi que les échanges entre scientifiques confirmés et étudiants.

AGORA aura aussi un rôle à jouer auprès de la collectivité, mais également auprès des patients. Des espaces communs, dont un atrium à l’entrée du bâtiment, permettront aux scientifiques et cliniciens d’expliquer au public les processus de traitement et de valoriser les recherches en cours.


Author: Mediacom
Source: Mediacom

Related articles

Partager sur

Login