Un effet de moiré pour créer des images en transparence

Des chercheurs de l’EPFL ont façonné un matériau alliant effet de moiré et transparence pour créer des images inédites. Cette technologie pourrait rencontrer des applications intéressantes dans les domaines de la décoration et la lutte contre les contrefaçons.


Un effet de moiré sur un matériau transparent, et voilà une façon nouvelle et surprenante de créer des images. Issue d’une collaboration entre le Laboratoire de microsystèmes (LMIS1) de la Faculté des Sciences et Techniques de l'Ingénieur, et le Laboratoire d’images et représentation visuelle (IVRL) de l’EPFL, cette technologie inédite pourrait trouver des applications intéressantes tant dans le domaine de la décoration que de la sécurité. Elle a récemment fait l’objet de deux publications, une dans le Journal of the Optical Society of America (JOSA A) et l’autre dans le journal « Optics Express ».

Le moiré est un effet optique qui apparaît lorsque deux réseaux de lignes ou deux maillages sont superposés et que leurs interférences créent des motifs. Un exemple bien connu de ce phénomène est le brouillage produit par une chemise à rayures à la télévision, où la trame du vêtement se superpose à celle de l'écran.

Pour obtenir ce matériau inédit, les chercheurs ont utilisé un substrat plan et transparent. Grâce à des technologies complexes et minutieuses de micro fabrication, ils ont sculpté sur chacune de ses deux faces un subtil réseau de microlentilles cylindriques. « Ces microlentilles ont des dimensions qui peuvent descendre jusqu’à 5 microns de diamètre, ce qui est vraiment très fin », relève Thomas Walger, doctorant commun aux deux laboratoires impliqués. En décalant certaines de ces lentilles selon un motif prédéfini par des algorithmes, ils ont pu contrôler l’effet de moiré induit par la lumière incidente de manière à former des images précises et cohérentes. Selon l’angle et l’intensité de la lumière traversant le substrat, des mouvements ou des couleurs apparaissent.

Ce travail est le nouveau fruit d’une collaboration entre les laboratoires de deux professeurs, Roger Hersch et Jürgen Brugger, qui avait déjà permis de réaliser, en 2013, des systèmes de moiré miniaturisés permettant de lutter contre les faussaires. Cette nouvelle technique offre de nouvelles opportunités contre les contrefaçons et comme garantie d’authenticité, notamment sur des documents d’identité. Elle pourrait également servir dans le domaine de la décoration, par exemple pour la fabrication de bijoux, d’objets d’arts ou de luxe, sur des vitrines ou en tant qu’ornements de bâtiments.