Spin-off de l'EPFL, Nexthink devient la nouvelle licorne suisse

Le président de l'EPFL Martin Vetterli et Patrick Hertzog, cofondateur de Nexthink. © Nexthink

Le président de l'EPFL Martin Vetterli et Patrick Hertzog, cofondateur de Nexthink. © Nexthink

Grâce à une nouvelle levée de fonds de 180 millions de dollars, l’éditeur romand de logiciels de gestion de parcs informatiques d’entreprises est valorisé à 1,1 milliard de dollars. C'est la seconde licorne issue de l'EPFL, après MindMaze.

La société lausannoise Nexthink, leader du pilotage de l'expérience numérique des collaborateurs (DEX), annonce aujourd'hui avoir bouclé un nouveau cycle de financement en série D de 180 millions de dollars mené par le fonds d’investissement Growth Opportunities de Permira et ses investisseurs historiques, Highland Europe et Index Ventures. Ce tour de table valorise l’entreprise issue de l’EPFL à 1,1 milliard de dollars, faisant de Nexthink une nouvelle licorne suisse.

Nexthink annonce également la nomination de Bruce Chizen, ancien PDG d’Adobe, et conseiller principal chez Permira, au sein de son conseil d’administration. Cette nouvelle levée de fonds, qui devrait être finalisée dans le courant du premier trimestre 2021, servira à investir dans les innovations technologiques et à accélérer l’expansion internationale de Nexthink, en particulier aux États-Unis.

La révolution du poste de travail numérique

« Toutes mes félicitations à ce leader dans le domaine de la gestion numérique de l'expérience des employés et de l'avenir du travail, pour être devenue une entreprise licorne - l'une des 4 seules start-ups basées en Suisse à avoir franchi cette étape », s’est réjoui Martin Vetterli, le président de l’EPFL. « Je suis fier de voir une autre réussite innovatrice de l'EPFL. Nexthink a été cofondé par des anciens de l'EPFL, Pedro Bados et Patrick Hertzog, et emploie de nombreux (20-30) alumni de l'EPFL aujourd'hui. »

« Le développement du télétravail a considérablement renforcé le besoin des entreprises dans l’optimisation de l’expérience numérique de leurs collaborateurs ; la grande majorité des interactions professionnelles étant dorénavant digitales », précise Pedro Bados, PDG de Nexthink. « Nous sommes fortement engagés à révolutionner la Digital Workplace. Bruce Chizen est un excellent atout pour nos équipes. Chez Adobe, il a transformé l’environnement de travail en offrant une expérience optimale à des millions d’utilisateurs de logiciels. Dorénavant, nous dupliquons cette approche pour l’offrir aux employés de milliers d’entreprises à travers le monde. »

De dysfonctionnements résolus en quelques minutes

Nexthink fournit aux départements informatiques une plateforme de gestion de l’expérience numérique des collaborateurs qui permet d’anticiper, de hiérarchiser et de traiter proactivement les dysfonctionnements informatiques tout en optimisant l’expérience technologique de leurs collaborateurs, qu’ils soient au bureau, en déplacement ou en télétravail. La plateforme Nexthink offre une visibilité holistique sans précédent sur l’utilisation quotidienne de la technologie par les collaborateurs au niveau du poste de travail, de l’application et du réseau. Dotées d’une photographie complète sur les données et les événements, les équipes IT vont mettre en place des actions de remédiation rapidement, réduisant drastiquement les temps de résolution des dysfonctionnements de plusieurs jours à quelques minutes.

Je suis fier de voir une autre réussite innovatrice de l'EPFL. Nexthink a été cofondé par des anciens de l'EPFL, Pedro Bados et Patrick Hertzog, et emploie de nombreux (20-30) alumni de l'EPFL aujourd'hui.

Martin Vetterli, président de l'EPFL

Basé à Prilly, Nexthink compte aujourd’hui près de 700 employés à travers le monde et prévoit d’atteindre 900 personnes d’ici la fin de l’année 2021. La société helvétique entend recruter massivement de nouveaux talents principalement en Europe, en Inde et aux États-Unis. Au cours de 2020, Nexthink a poursuivi son hypercroissance intégrant le club des revenus récurrents annuels de 100 millions de dollars, signé 180 nouveaux contrats pour atteindre les 1000 clients à travers le monde - dont 200 issus du classement Global 2000 -, et un total de 11 millions de postes de travail embarquant la solution Nexthink. Ce qui leur aura valu d’inscrire leur nom sur la liste des 50 entreprises les plus dynamiques d'Europe, selon le rapport Tech Tour Growth Summit il y a tout juste un an. En octobre, l’entreprise a été par ailleurs reconnue leader de la gestion de l’expérience numérique des collaborateurs par Forrester dans son rapport New Wave™: End-User Experience Management, Q4 2020.


Auteur: Mediacom
Source: EPFL

Images à télécharger

© Nexthink
© Nexthink
© Nexthink
© Nexthink

Mots-clés

spin-off

Partager sur