Partager: 

06.11.17 - Technis, une start-up issue de l’EPFL, combine un sol connecté avec l’intelligence artificielle pour capter en temps réel le comportement des visiteurs. Objectif : analyser les flux de personnes pour assurer la sécurité et mesurer la performance d’un événement.

Et si les surfaces sur lesquelles vous marchez étaient capables d’analyser précisément votre passage et votre démarche? C’est ce que propose la start-up Technis. Issue de l’EPFL, elle a d’abord développé des sols connectés pour le sport, avant d’élargir sa recherche pour répondre aux besoins des organisateurs de manifestations, des centres commerciaux ou encore du milieu hospitalier en transformant le sol en une zone sensible capable de fournir des informations instantanément.

«Notre but est de connaître en temps réel le nombre de personnes qui entrent et sortent d’un lieu. Le sol connecté est facile à installer sous tout type de surfaces synthétiques, et il permet de générer un grand nombre d’informations pour reconnaître et anticiper le comportement des utilisateurs», explique Wiktor Bourée, CEO de Technis. Grâce à l’utilisation du machine learning, les données issues du sol permettent d’entraîner des algorithmes de plus en plus performants, qui peuvent déjà reconnaître des démarches particulières, des objets à roues ou une chute, par exemple. Un tableau de bord en temps réel sur web et mobile permet de consulter le flux de personnes au cœur de l’infrastructure. «Les sols ont longtemps été oubliés dans le développement des objets connectés. Notre solution est vraiment une révolution dans ce domaine, car nous n’offrons pas un simple compteur de personne, mais un système intelligent qui capte, reconnaît et analyse les événements se produisant à sa surface», précise Wiktor Bourée.

Déjà commercialisé dans de nombreux pôles d’événements en Suisse romande et en France, dont le SwissTech Convention Center de l’EPFL, la solution de Technis a l’avantage d’être non-intrusive, contrairement à une caméra. Cette caractéristique propre au sol connecté pourrait donc l’amener à se généraliser en milieu hospitalier ou dans les établissements médicaux sociaux, par exemple. Mais les sols connectés peuvent également être combinés avec d’autres types de senseurs pour augmenter la quantité d’informations disponibles, et permettre une gestion optimisée du flux de personnes.

A noter que la startup Technis a déjà remporté plus de 10 concours et supports pour l’innovation et levé deux tours d’investissement qui lui ont permis de mettre ses premiers produits sur le marché et de continuer son expansion. Elle est soutenue par la Fondation pour l’Innovation Technologique (FIT) depuis 2017.

Auteur:Sarah AubortSource:Mediacom
Partager: