Sophie Rivara représentera la Suisse à la finale internationale MT180

Les 15 candidat·e·s de la finale suisse 2022 © Laurent Chiu

Les 15 candidat·e·s de la finale suisse 2022 © Laurent Chiu

Félicitations à Sophie Rivara, doctorante à l'EPFL, pour sa première place, hier, lors de la finale suisse du concours francophone «Ma thèse en 180 secondes». Sophie ira défendre les couleurs de la Suisse lors de la finale internationale, le 6 octobre prochain à Montréal. Elle s’y mesurera avec les candidat·e·s venu·e·s du Québec, de France, de Belgique, du Maroc et de quinze autres pays d'Afrique, d’Europe de l’Est et du Moyen Orient.

C'était hier soir, à l'Université de Genève, qu'a eu lieu la 6ème finale suisse du concours francophone «Ma thèse en 180 secondes». Réservé aux doctorantes et doctorants, ce concours vise à mettre en avant leurs qualités de communication, leur enthousiasme, leur passion pour la recherche, en un événement ludique qui s’adresse au public le plus large.

Sélectionné·e·s au terme de compétitions organisées dans chaque université romande, les quinze finalistes romands, dont Sophie Rivara, Tamara Rossy et Eric Paic de l'EPFL, disposaient de trois minutes chacun·e, et pas une seconde de plus, pour faire découvrir au public l’objet de leur recherche.

C'est Sophie Rivara, avec sa thèse «Tracking spatiotemporal localization and interactions of the innate immune sensor STING» qui a su convaincre le jury de la finale suisse par la construction et la clarté de son exposé, par la justesse et l’efficacité de son discours, et par son talent oratoire. Félicitations pour son premier prix, qui lui donne l'opportunité de concourrir à la finale internationale qui aura lieu le 6 octobre à Montréal ! Le talent de communication et vulgarisation scientifique de Sophie Rivara avaient déjà été reconnus lors de la finale EPFL par le jury ainsi que par le public.

La finale suisse qui s'est déroulée hier à Genève était une excellente édition, avec des présentations très variées, très claires, très intéressantes et généreuses. Bravo à toutes et tous et un grand MERCI à toutes ces chercheuses et chercheurs de partager avec le grand public leurs recherches et leur passion de manière très contagieuse !

Le deuxième prix a été attribué à Adèle Rakotonirinade l'Université de Genève et le troixième prix à Guillaume Lavanchy de l'Université de Lausanne. Adèle a également gagné le prix du public, félicitations !

Revivez la finale suisse en regardant la vidéo de la soirée.