Présenter son parcours à des jeunes filles

Sarah Dégallier Rochat en visite à Délémont © 2021 EPFL SPS

Sarah Dégallier Rochat en visite à Délémont © 2021 EPFL SPS

Juliette Griffié, Sarah Dégallier Rochat, Julia Chatain et Anna Vybornova se sont déplacées à Sierre, Délémont, Lausanne et Genève pour rencontrer les jeunes filles du Coding club et leur faire découvrir les filières des TIC (Technologies de l'information et de la communication).

Des femmes actives dans le domaine des TIC viennent à la rencontre de participantes, entre 11 et 15 ans, du Coding club des filles pour leur expliquer de manière ludique et concrète ce qu'elles font au quotidien dans leur travail. 

"L'informatique est à l'intersection entre la logique et la créativité. Savoir coder, c'est pouvoir donner vie à tout ce que l'on imagine, par exemple en transformant une simple feuille de papier en instrument de musique ou en faisant parler des tableaux de grand.e.s peintres."
- Julia Chatain, Doctorante en Informatique et Sciences de l'Apprentissage à l'ETH Zurich

Julia Chatain, ancienne diplômée de l'EPFL, est doctorante en informatique et sciences de l'apprentissage à l'ETH Zurich. Au quotidien, Julia utilise la réalité virtuelle pour explorer différentes façons d'enseigner les mathématiques de manière plus interactive. Au lieu de se contenter de résoudre des exercices sur le papier, ces activités virtuelles permettent de manipuler les objets mathématiques directement afin de comprendre leur comportement.

"L'informatique, c'est un outil génial qui amène des solutions dans le domaine de la santé et dans tellement d'autres domaines. Lancez-vous ! Le monde a besoin de vous, de vos idées, de votre vision pour catalyser le changement."
- Anna Vybornova, Clinical scientist

Pendant ses études d'ingénieur à l'EPFL, Anna Vybornova a développé sa passion pour décoder le fonctionnement du corps humain à l'aide d'algorithmes. En tant que première employée d'une start-up medtech innovative, elle a contribué au développement d'un miniature et élégant wearable (technologie portable) pour mesurer la pression artérielle. Plus récemment, son intérêt s'est tourné vers la femtech - les technologies qui répondent aux besoins dans le domaine de la santé des femmes.

"Devenir ingénieure, c'est avant tout acquérir les compétences nécessaires pour répondre à un nombre incroyable de questions sur le monde qui nous entoure. Les applications sont infinies, alors soyez curieuses !"
- Juliette Griffié, biophysicienne

Juliette Griffié a suivi un cursus en ingénierie et physique appliquée en France, avant de partir à Londres pour y faire son doctorat en biophysique. Elle est actuellement post doctorante à EPFL. Ses projets de recherche portent sur l’usage de la microscopie et de l’informatique pour améliorer notre compréhension des cellules immunitaires et des bactéries.

"Tu as envie d’être créative, d’avoir un impact sur la société et un métier varié ? La programmation, et l’ingénierie en général, te permet de faire tout cela et bien plus encore"
- Sarah Dégallier Rochat, Professeure à la Haute Ecole Specialisée de Berne (Ingénieurie robotique)

Après un master en mathématiques à l’EPFL et des études de psychologie, Sarah Dégallier Rochat a fait une thèse en robotique. Aujourd’hui, grâce à son expertise pluridisciplinaire, elle développe des interfaces hommes-machines plus intuitives pour le contrôle des robots en milieu industriel. Par ce biais, elle espère améliorer les conditions de travail et favoriser la mobilité sociale. Elle est professeure à la Haute Ecole Spécialisée de Berne.

 Voulez-vous devenir mentore et encourager vous aussi des jeunes filles à avancer dans les domaines des TIC ? Devenez mentores