Aller au site principal

Actualités

Nouvelle publication de M. Frattaroli - Journal of Financial Economic

© 2019 EPFL

© 2019 EPFL

Un nouvel article de recherche de Marc Frattaroli a été accepté pour publication dans le Journal of Financial Economics. Frattaroli est un doctorant de la chaire du professeur Fahlenbrach.

Le document s'intitule "La législation protectionniste anti-OPA mène-t-elle à l'enracinement de la direction ?" et examine si les entreprises protégées contre les tentatives d'acquisition étrangère mettent en œuvre des politiques inefficaces et deviennent moins rentables. Pour ce faire, il étudie le décret Alstom, une loi protectionniste introduite en France en 2014. L'auteur ne trouve aucune preuve montrant que les entreprises protégées contre les prises de contrôle transfrontalières deviennent moins efficaces.

Résumé

J'étudie une loi protectionniste anti-OPA introduite en 2014 qui couvre un sous-ensemble des entreprises de l'économie. La loi a réduit la probabilité que les entreprises touchées deviennent la cible d'une fusion ou d'une acquisition et a eu une incidence négative sur la valeur pour les actionnaires. Rien n'indique que la direction de ces entreprises ait par la suite modifié les politiques de l'entreprise dans son intérêt. L'investissement, l'emploi, les salaires, la rentabilité et la structure du capital demeurent inchangés. La part de la rémunération annuelle des chefs de la direction composée d'instruments de capitaux propres a augmenté de 8,4 points de pourcentage, ce qui donne à penser que les conseils ont réagi à la perte de surveillance du marché des prises de contrôle en augmentant la sensibilité de la rémunération au rendement.


Auteur: Carole Bonardi
Connexion