Aller au site principal

Actualités

Nouvelle étude sur la numérisation de R. Fahlenbrach et D. Filipovic

© 2019 EPFL

© 2019 EPFL

Les professeurs Fahlenbrach et Filipovic ont mené et co-écrit une étude sur la numérisation dans le secteur bancaire suisse.

Dix ans après la crise bancaire mondiale, la place financière suisse est confrontée à un nouveau défi de taille. Encore une fois, elle doit se renouveler fondamentalement, et peut-être même se réinventer. Le moteur de cette nouvelle évolution est la numérisation croissante du secteur bancaire. L'enjeu est de taille pour les joueurs établis sur le terrain, qui se battent en fin de compte pour leur propre survie. Les petites entreprises de haute technologie agiles, ainsi que les grands géants de la technologie innovatrice sont prêts à sauter sur l'occasion afin de répondre aux besoins numériques d'une nouvelle génération de consommateurs grâce à des solutions numériques tournées vers l'avenir.

La question de la numérisation revêt une importance cruciale pour la Suisse, et il ne faut pas sous-estimer ses implications pour l'un des secteurs économiques les plus importants - sinon le plus important - du pays. C'est pourquoi les professeurs du CDM Rüdiger Fahlenbrach et Damir Filipovic, conjointement avec le Swiss Finance Institute, se sont associés à la célèbre société de conseil en stratégie et management Zeb pour examiner, à travers une étude représentative, la situation actuelle de la numérisation dans le secteur bancaire suisse. L'objectif principal de l'étude est de déterminer le niveau de maturité numérique des banques suisses par rapport au reste de l'Europe.


Auteur: Carole Bonardi
Connexion