Aller au site principal

Actualités

Nominations des professeurs à l'EPFL

© 2018 EPFL

© 2018 EPFL

Dans sa séance des 4 et 5 juillet 2018, le Conseil des écoles polytechniques fédérales a nommé 6 professeurs à l'EPFL

Fabrizio Carbone est nommé professeur associé de physique à la Faculté des Sciences de Base (SB).

Fabrizio Carbone étudie la dynamique ultra-rapide des systèmes fortement corrélés, essentiellement en relation avec la supraconductivité ainsi que pour des systèmes à base de carbone, comme le graphite, le graphène et les diamondoïdes. Les techniques inédites d’imagerie et de spectroscopie ultra-rapide qu’il a développées lui ont valu d’être considéré comme un pionnier de l’étude du comportement dynamique des matériaux à basse dimensionalité. Grâce à ses recherches, Fabrizio Carbone étoffe les compétences de l’EPFL en physique des solides et dynamise l’enseignement par son grand engagement.
Michele De Palma est nommé professeur associé de sciences de la vie à la Faculté des Science de la Vie (SV).

Michele De Palma est reconnu mondialement pour ses recherches en immuno-oncologie et sur le microenvironnement des tumeurs, des champs d’investigation prometteurs qui ouvrent de nouvelles perspectives de thérapies contre le cancer. Il étudie le microenvironnement des tumeurs cancéreuses afin de comprendre comment les cellules environnantes influencent la progression de la tumeur. Il a récemment découvert de nouvelles stratégies de thérapies combinées, qui visent les cellules immunitaires et la microvascularisation de la tumeur. Au vu de ses qualités scientifiques indéniables et de son engagement sans faille dans l’enseignement, Michele De Palma constitue un atout de taille pour l’EPFL.
Béla Kapossy est nommé professeur ordinaire de sciences humaines et sociales à 75% au Collège des humanités (CDH).

Les travaux scientifiques de Béla Kapossy sont axés sur l’histoire des idées politiques et économiques. Il s’intéresse à la manière dont se sont développés les courants de pensée politique à l’époque moderne et au début de l’époque contemporaine dans le contexte de la pression croissante exercée par la concurrence économique entre les Etats ou communautés d’Etats. La nomination de Béla Kapossy permet à l’EPFL de continuer à faire progresser dans une direction prometteuse l’excellent programme d’enseignement des sciences humaines et sociales au Collège des humanités.
Silvestro Micera est nommé professeur ordinaire de bio-ingénierie à 50% à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur (STI).

Silvestro Micera a su allier les sciences de l’ingénieur avec les neurosciences et bénéficie d’une renommée mondiale dans le domaine de la neuroprosthétique. Il travaille sur le développement d’interfaces neurales implantables et sur des systèmes robotiques capables de rétablir la fonction sensorimotrice des patients affectés par des handicaps. Silvestro Micera, qui travaille conjointement à l’EPFL et à la Scuola Superiore Sant’Anna, renforce la position de l’EPFL aussi bien dans la recherche que dans l’enseignement dans ce domaine déterminant pour la médecine.
Mathias Payer est nommé professeur assistant tenure track d’informatique et systèmes de communication à la Faculté d’Informatique et Communications (IC).

Mathias Payer travaille sur le développement de techniques permettant de protéger les systèmes informatiques contre le nombre croissant d’attaques. Son but n’est pas seulement de protéger les informations qu’elles contiennent, mais également de garantir l’intégrité et le bon fonctionnement des systèmes sociaux, politiques et économiques qui ne pourraient fonctionner sans traitement de l’information. Il s’est forgé une solide réputation grâce à ses méthodes de détection d’attaques malveillantes et à ses techniques de confinement d’intrusions. Par son engagement en faveur de la recherche et de l’enseignement, Mathias Payer contribue de manière déterminante à relever les défis toujours plus grands de la sécurité informatique.

Giulia Tagliabue est nommée professeure assistante tenure track de génie mécanique à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur (STI).

Les travaux de Giulia Tagliabue se situent entre la photonique, les sciences de l’énergie et la thermique et concernent les interactions entre la lumière et la matière, et plus concrètement le processus de récolte et de conversion de la lumière à l’échelle nanométrique. Ses travaux sur la plasmonique ont conduit à la réalisation d’absorbeurs solaires évolutifs ultrafins et très performants. Les recherches innovantes de Giulia Tagliabue donnent à l’EPFL une chance de consolider sa position dans le domaine de l’énergie propre et de l’efficacité énergétique et de renforcer son enseignement dans ces disciplines.

Connexion