Partager: 

31.03.17 - MOOC – Organisé en deux parties, le MOOC SIG propose une introduction aux Systèmes d’Information Géographique (SIG), comprenant des bases théoriques et pratiques, qui ne requiert pas de connaissances préalables. Il permet de créer des bases de données spatiales et de fabriquer des cartes géographiques. Il s’agit d’un cours pratique qui repose sur l’utilisation de logiciels libres, notamment QGIS. En suivant la 1ère partie, on explore les principes de base de la numérisation du territoire et du stockage des géodonnées. La deuxième partie porte sur les méthodes d'analyse spatiale et les techniques de représentation des géodonnées. On y apprend à analyser les propriétés spatiales de variables discrètes.

A qui s’adresse ce cours ?
Il vise les personnes dont les études ou la profession comprennent des activités liées à la gestion ou à l’aménagement de territoires, à l’analyse d’objets distribués dans l’espace géographique ceci dans le cadre de disciplines variées comme la biologie, la santé publique, l’écologie ou l’énergie.

Un MOOC collaboratif nord-sud de la première heure
Ce cours, soutenu financièrement par le Programme MOOCs Afrique, a été initié par deux chercheurs de l’EPFL, Stéphane Joost et Marc Soutter, du Laboratoire de Systèmes d'Information Géographique (LASIG). Il est très vite apparu comme légitime de chercher des collaborations avec des enseignants africains dans la nécessité d’élargir les cas d’études et de s’intéresser à l’aménagement du territoire. Pour ce faire, le professeur Fernand Koffi Kouamé de l’Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan en Côte d'Ivoire et Amadou Sall du Centre de Suivi Ecologique de Dakar au Sénégal ont rejoint l’équipe des créateurs du MOOC SIG.

Retour sur la première diffusion du MOOC SIG
Depuis le lancement du MOOC SIG en mai 2016, diffusé sur la plateforme Coursera, ce sont 6932 personnes qui se sont inscrites au cours dont 51 % en Afrique. Il faut relever le fort taux de participation des pays africains suivants: Cameroun 8%, Sénégal 6,3% et Côte d’Ivoire 5,2%. Avec le démarrage du MOOC SIG 2 en octobre 2016, la tendance se confirme puisque déjà 54% des inscrits (1475 depuis octobre 2016) sont issus du continent africain.

De la pertinence de proposer des formations continues
Beaucoup d'apprenants inscrits au MOOC SIG sont des professionnels, consultants et employés dans les secteurs publics et privés. De nombreux témoignages de satisfaction des participants sont parvenus aux organisateurs, tant sur les forums de discussion que sur la page facebook du MOOC SIG, créant ainsi une communauté solidaire qui partage les mêmes intérêts et les bons conseils.

Témoignage : « Merci à toutes les personnes qui répondent à mes questions sur le forum », Fidèle Diedhiou, Sénégal, Gestionnaire d’information pour des organisations internationales, « Je tiens vraiment à vous remercier pour le temps et le dur effort que vous avez consacré à préparer toutes les leçons. J’ai suivi ma première formation SIG en décembre 2010 avec le Centre de Suivi Ecologique (CSE) à Ziguinchor au Sénégal, puis j’ai amélioré mes compétences en ArcGIS par d’autres formations et workshop. J’ai particulièrement aimé la formation sur QGIS et le langage SQL. Je veux apprendre QGIS parce qu’il est gratuit ainsi que ses extensions. La connaissance SQL que je viens d’acquérir sur SpatiaLite et PostGIS m’aidera beaucoup à travailler efficacement sur les bases de données. Et c’est grâce à vous, merci beaucoup à Marc qui répond de façon spontanée aux questions sans oublier mon parent sénégalais Amadou Dieureu Dieuf. Merci aussi à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la préparation de ce cours. J’attends avec impatience la deuxième partie du cours.»

Témoignage: « La qualité de la présentation des cas pratiques », Yao Kouassi Hamel, étudiant à temps partiel à l'Institut de Géographie Tropicale de l'Université Félix Houphouët-Boigny de Côte d'Ivoire et employé dans une entreprise d’agroalimentaire (cacaoculture)
«Je suis passionné par les SIG, j’ai donc suivi le MOOC dans le but d'approfondir mes connaissances afin de pouvoir apporter encore plus à mon entreprise qui s’intéresse déjà aux SIG. L'apprentissage du logiciel QGIS a été un plus et j'en redemande. Vivement la deuxième partie du MOOC ! J'ai beaucoup apprécié pendant ce cours l'automatisation de la saisie et l'utilisation des géodonnées existantes, son organisation, sa structuration et sa gestion avec le langage SQL et surtout la présentation des cas pratiques qui illustrent bien l'utilisation des SIG de façon concrète. Je souhaite remercier tous les professeurs et enseignants pour ce cours gratifiant et pour leur aide durant ce MOOC.»

Témoignage « Les connaissance acquises me seront d’utilité certaine ! » apprenant camerounais, Service du Ministère de l'Eau et de l'Energie, formation en ingénierie industrielle
«J'ai choisi de faire cet intéressant cours parce que je voulais acquérir de nouvelles aptitudes à capitaliser dans ma profession actuelle qui consiste essentiellement à superviser et contrôler l'exécution de marchés publiques dans les domaines Eau-Hygiène-Assainissement (EHA) et d'électrification rurale. Et je suis convaincu que les connaissances acquises pendant ce programme me seront d'une utilité certaine dans la gestion des données de terrain dont le contrôle de quantité et de qualité évolutives nécessite un minimum d'organisation (géo-référencement et informations sur des tracés de réseaux électriques, d'adduction d'eau, points de forages d'eau ou d'implantation de latrines publiques, zones de campagne d'hygiène et assainissement...). Cette formation sans doute à parfaire de mon côté (…), me permettra à terme de mieux organiser ma façon de travail dans mon service actuel ou dans mes éventuelles futures expériences professionnelles (souhaitant un jour intégrer des Organisations Humanitaires oeuvrant notamment dans le domaine de l'EHA et dont les projets semblent, de mon point de vue, plus pertinents et plus urgents par rapport aux projets de l'administration publiques).»

Inscription aux cours à la demande
Les inscriptions aux MOOCs SIG 1 et SIG 2 sont maintenant « on demand », en effet, chaque mois, une nouvelle session est proposée aux apprenants.

COS en gestion et introduction de la ville africaine
Enfin, pour les personnes qui souhaitent élargir leurs connaissances et obtenir une certification, les MOOCs SIG I & II font partie intégrante du nouveau programme de formation spécialisée COS (Certificate of Open Studies) en Gestion et planification de la ville africaine menant à un certificat EPFL d’études en ligne.

Auteur:Sylvie GitzSource:Ingénierie de l'environnement
Partager: