Partager: 

30.03.17 - Le RESCIF vise à créer des partenariats novateurs et durables entre 15 universités technolo­giques issues de 12 pays d’Afrique (5 institutions dont 3 Centres d’Excellence Africains de la Banque Mondiale), Amérique (3 institutions), Asie (1), Europe (5) et Moyen-Orient (1). Le réseau cherche à promouvoir de la recherche et de la formation, en partenariat, avec un but de développement durable.

En dehors d’accords, de plusieurs projets de recherche bilatéraux et d’un certain nombre de formations et écoles d’été, les principales réalisations du RESCIF se situent au niveau des laboratoires conjoints et des MOOCs.

Quatre laboratoires conjoints créés ou en cours de création

  • Le CARE: Centre Asiatique de Recherche sur l’Eau est le premier à avoir été lancé et est le plus avancé. Il se situe à au Vietnam.
  • Le CURES : Centre Universitaire de Recherche sur l’Energie et la Santé. Il se situe au Cameroun.
  • Le CESAM: Centre d’Etudes sur la Sécurité Alimentaire et le Développement des Molécules fonctionnelles. Il est en cours de création et six partenaires ont exprimé de l’intérêt. Il se situe au Sénégal.
  • Le CRAPU: Centre de Recherche et d’Appui aux Politiques Urbaines est encore en gestation et devrait se situer à Port-au-Prince en Haïti.

Le programme MOOCs Afrique, moteur de l’initiative MOOCs du RESCIF

Les MOOCs, du fait de l’énorme intérêt des partenaires, spécialement africains, ont véritablement dynamisé le réseau. Le programme MOOCs Afrique lancé par l’EPFL, avec le soutien de ses partenaires, la coopération Suisse et les fondations Edmond de Rothschild, est le moteur de l’initiative MOOCs du RESCIF. Il a permis le financement partiel ou total d’une quarantaine de MOOCs, la production de 13 MOOCs collaboratifs impliquant 22 partenaires dont 11 du RESCIF, la formation de plus de 65 professeurs et techniciens chez nos partenaires, la création de centres de compétences MOOCs en Afrique. Il a aussi été à l’origine de plusieurs innovations prometteuses pour l’avenir : les 1ères certifications de MOOCs, le lancement de spécialisations basées sur des MOOCs et l’accompagnement de certains partenaires en vue d’adapter et de moderniser les approches pédagogiques.

Des stages pour les étudiants avec Etu-RESCIF

Finalement il faut citer Le RESCIF des étudiants - Etu-RESCIF qui est une association qui regroupe les étudiants des institutions membres et dont l’activité principale est l’organisation de stages dans des initiatives du RESCIF pour des étudiants des institutions membres.

La place de l’EPFL ?

L’EPFL a clairement été le moteur de la création et du développement du RESCIF. Elle en assure la présidence et le CODEV abrite le Secrétariat Général et fait le lien avec les partenaires. Au niveau de ses activités, l’EPFL est encore bien présente. Elle est co-leader dans un des laboratoires conjoints (CURES) et un partenaire important dans les trois autres (CARE, CESAM et CRAPU). Etant donné l’expérience accumulée, elle est en première ligne en ce qui concerne les MOOCs. Au niveau du réseau, l’EPFL a insufflé une véritable dynamique et a réussi à créer un climat de confiance entre les partenaires et l’envie de construire ensemble. Cela se ressent au niveau de la dynamique du réseau, qui était un peu EPFL dépendante au départ, mais maintenant les initiatives viennent de tous côtés, ce qui rend optimiste pour le futur du réseau.

Auteur:Yuri ChangkakotiSource:Coopération
Partager: