Aller au site principal

Actualités

Le Watt d'Or 2019 récompense en partie le LESO-PB

Andreas Schüler Luc Burnier et Olivia Bouvard du LESO-PB avec le vitrage primé. © Vanina Moreillon

Andreas Schüler Luc Burnier et Olivia Bouvard du LESO-PB avec le vitrage primé. © Vanina Moreillon

L’Office fédéral de l’énergie a remis le 10 janvier le Watt d’Or 2019 au transporteur suisse BLS SA pour l’efficacité énergétique de sa rame NINA. Parmi ses équipements, son vitrage innovant provient d’un transfert de technologie du Laboratoire d’énergie solaire et physique du bâtiment (LESO-PB) de l’EPFL.

Les rames NINA du transporteur suisse BLS ont reçu le 10 janvier le Watt d’Or 2019, un prix remis par l’Office fédéral de l’énergie. Inscrit dans la catégorie «Mobilité économe en énergie», ce prix récompense indirectement une innovation du Laboratoire d’énergie solaire et physique du bâtiment (LESO-PB) de l’EPFL, qui a développé pour ces rames un vitrage novateur. Celui-ci offre une meilleure isolation thermique, tout en restant perméables aux ondes de téléphonie mobile et assure ainsi confort et bonne réception mobile à l’usager du train. (voir actualité du 29.08.2016)

«Ce prix est, pour mon équipe et pour le LESO-PB, une belle récompense pour ce travail interdisciplinaire indique Andreas Schüler, responsable du groupe de recherche du LESO-PB à l’origine du vitrage. En tant que physiciens, nous avons pu apporter une solution basée sur un principe fondamental avec un impact immédiat sur la communication mobile dans les transports publics. Grâce à notre partenariat avec le constructeur de vitrage AGC, nous avons pu relever les défis de l’implémentation industrielle et nous avons pu mettre à disposition une nouvelle technologie pour le programme de rénovation des trains NINA de BLS».

Sur le long terme, l’équipe du LESO-PB s’attend à un impact considérable de son vitrage dans le domaine du bâtiment. Des premiers tests ont actuellement lieu dans l’unité SolAce du bâtiment expérimental NEST de l’EMPA, à Dübendorf (voir plus loin).

Modernisation

Dans le cadre du programme de modernisation des rames NINA mené entre 2015 et 2019, les améliorations du confort des voyageurs et du design ont été accompagnées par une mise à niveau de la technique énergétique, précise le communiqué de presse de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN), organisateur du Watt d’Or.

BLS SA a par exemple réglé la ventilation dans le compartiment voyageurs en fonction des besoins à l’aide de détecteurs de CO2 et remplacé les tubes au néon par la technologie LCC (laser crystal ceramics), une première dans une rame de train en Suisse. Ce type d’éclairage consomme 10 à 30% d’énergie en moins qu’un éclairage LED, ajoute l’OFEN.

Toutes ces mesures d’efficacité énergétiques ont permis de réduire de 20% la consommation d’énergie des rames NINA. Si on ajoute les mesures d’économie d’énergie mises en œuvre au niveau du reste de la flotte BLS, on obtient une économie annuelle de 13 millions de kilowattheures, ce qui correspond à la consommation annuelle de plus de 3000 ménages en Suisse.

NEST aussi récompensé

A noter que le Watt d’Or 2019, dans la catégorie Prix spécial transition, récompense le bâtiment NEST (Next Evolution in Sustainable Building Technologies), chapeauté par l’Empa et l’Eawag. Ce bâtiment construit en 2016 et dédié à la recherche sur la construction durable compte quelque 140 partenaires issus de la recherche, de l’économie et des pouvoirs publics, dont le LESO-PB à travers l’unité SolAce (voir actualité du 25.09.2017). Les unités restent en place pendant cinq à sept ans, puis cèdent la place à de nouvelles idées.


Connexion