Aller au site principal

Actualités

Le projet Volumina de l'EPFL reçoit le 2e prix au PJE

© 2016 EPFL

© 2016 EPFL

Amélie Béduer et Thomas Braschler du laboratoire du professeur Philippe Renaud développent de nouveaux matériaux pour la chirurgie reconstructive. Ils ont déjà reçu le soutien financier d’un Innogrant (sponsorisé par la FIT) et de la fondation Gebert Ruf. Ils ont obtenu hier le second Prix du Jeune Entrepreneur organisé par les Conseillers Extérieurs du Commerce de la France en Suisse.

Lancé en 2002, le Prix du Jeune Entrepreneur met en compétition des universités suisses (ETHZ, EPFL, EHL, Uni. St Gallen, SUPSI) sous la forme de demi-finales locales, suivi de la finale organisée à l’ambassade de France à Berne. Ce prix a permis de reconnaître dans le passé des projets de l’EPFL tels que Sun Bioscience, eSmart ou Cyberhaven, très tôt dans leur développement. http://www.cce-suisse.com/6874-historique-des-projets.htm

Cette année le lauréat est le projet Clara de SUPSI, suivi de Volumina, puis Smart Kitchen de l’EHL, Rollerina de St Gall, puis Cure for Patient de ETHZ.

A propos de Volumina

Environ 2 millions de femmes sont diagnostiquées avec un cancer du sein chaque année dans le monde, dont environ 500'000 en Europe. Ces patientes ont de plus en plus recours à la chirurgie reconstructive pour retrouver leur apparence physique naturelle. Malheureusement, aujourd'hui, les techniques disponibles induisent une réaction de corps étranger à long terme, nécessitent des chirurgies répétées et n’apportent pas de résultats durables. En outre, un nombre élevé de patientes ne sont pas admissibles à l'une de ces techniques et restent dans l'impasse thérapeutique. Les chirurgies reconstructives réalisées doivent évoluer. En particulier, la chirurgie mini-invasive sans trace visible est un véritable espoir. Technologiquement exigeantes, les méthodes peu invasives sont tranquillement en train de révolutionner la médecine moderne. Le lipofilling est une telle technique chirurgicale minimalement invasive avec une application dans la chirurgie plastique. Par réinjection du propre tissu adipeux du patient, il reconstitue les petits volumes de tissus mous pour une reconstruction permanente. L'aide du lipofilling pour des volumes plus importants, par exemple après l'ablation d'une tumeur du sein, reste cependant impossible.

Pour que cela soit possible pour des millions de patients, nous développons la «thérapie AdiPearl». Notre innovation est à la convergence de la thérapie cellulaire, l'ingénierie tissulaire et la science des matériaux. Nous avons profité de la technologie la plus avancée en biomatériaux, qui est le fruit de plusieurs années de notre recherche pour fournir un concept novateur: un biomatériau dynamique permettant le remplissage de volume persistant.

Nous avons validé la pertinence clinique de ce tissu à base de biomatériau avec les chirurgiens de reconstitution plastique. Nous avons le premier prototype du kit Volumina, consistant en une seringue stérile jetable contenant le biomatériau prêt à être utilisé par le chirurgien dans la salle d'opération en utilisant le flux de travail et les outils classiques déjà disponibles. Nous avons montré la biocompatibilité du biomatériau in vitro. Nous avons démontré que le prototype Volumina se comporte efficacement dans l'analyse des tissus.


Source: Innovation

Partager sur

Connexion