Le Conseil fédéral lance officiellement l'application SwissCovid

SwissCovid est disponible gratuitement sur les magasins d'applications. © EPFL / Jamani Caillet 2020

SwissCovid est disponible gratuitement sur les magasins d'applications. © EPFL / Jamani Caillet 2020

Un mois exactement après le démarrage de la « phase pilote », l’application de notification de proximité SwissCovid, co-développée par l’EPFL, est mise à la disposition du grand public. Un lancement à point nommé, alors que plusieurs foyers de contamination refont surface en Suisse.

L’Organisation mondiale de la santé le martèle : la pandémie de COVID-19 n’est pas encore vaincue – loin s’en faut. Si la propagation du virus semble sous contrôle dans beaucoup de pays, dont la Suisse, la résurgence çà et là de foyers de contamination vient rappeler à tout un chacun que la vie ne peut pas encore reprendre tout à fait comme avant.

Plusieurs mesures, d’hygiène notamment, permettent néanmoins de freiner les chaînes de contamination. Un nouvel outil, développé depuis plusieurs semaines par des équipes internationales, vient désormais s’ajouter à l’arsenal de lutte contre le SARS-CoV-2 : l’application de notification de proximité SwissCovid, mise à disposition de la population suisse dès le 25 juin 2020 à minuit. Chef du Département de l’intérieur, le conseiller fédéral Alain Berset a souligné aujourd’hui en conférence de presse qu’une adhésion maximale de la population permettrait de compléter au mieux le dispositif manuel de traçage des contacts opéré par les médecins cantonaux en cas de diagnostic positif au nouveau coronavirus.

Protéger les autres

Le traçage, qu’il soit manuel ou numérique grâce à l’application, a pour but de permettre aux personnes potentiellement contaminées de prendre des mesures (auto-isolement, port de masque) avant de propager le virus à leur tour. On considère qu’un patient atteint du COVID-19 est déjà contagieux 48 heures avant de montrer les premiers symptômes de la maladie. Les enquêtes des médecins ont pour but d’identifier et de prévenir les personnes avec qui ce patient a été en contact durant les 2 jours précédant l’arrivée des symptômes.

Bien qu’efficace, cette méthode souffre de quelques défauts : l’on peut oublier avoir rencontré telle ou telle personne, ou l’ignorer parce qu’on ne la connaît pas – dans les transports publics ou au restaurant par exemple. L’application SwissCovid vient y pallier. Elle notifiera automatiquement les utilisateurs si leur téléphone a mesuré une proximité – soit moins de 1,5 mètre durant plus de 15 minutes – potentiellement dangereuse durant la phase contagieuse d’un autre utilisateur de l’application. Ce dernier devra avoir été diagnostiqué positif et avoir volontairement introduit son « covid-code » dans l’application pour publier anonymement son statut.

La sécurité des données avant tout

SwissCovid se base sur le protocole DP3T, qui a été développé par un consortium de scientifiques sous la conduite de l’EPFL et de l’ETH Zurich avant d’être implémenté dans les systèmes d’exploitation de Google (Android) et Apple (iOS), qui équipent la quasi-totalité des smartphones du marché. L’application est conçue de manière à rendre impossible l’identification automatique des personnes ayant déclenché le processus de notification. Toutes les informations sont ainsi enregistrées sur le téléphone de chacun plutôt que sur un serveur central, rendant beaucoup plus difficile toute tentative de piraterie. Un récent rapport de synthèse de MELANI, La Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information, a conclu que la protection des données était satisfaisante, en dépit de quelques risques d’attaques pointées du doigt par certaines études.

Le lancement public intervient après une phase pilote démarrée le 25 mai 2020. Officiellement, elle ne concernait que des populations désignées par le Conseil fédéral, parmi lesquelles les collaborateurs de l’EPFL. Les versions « preview » ont toutefois été téléchargées plus de 150'000 fois en Suisse, dépassant largement le cadre des populations-test. Il est recommandé aux personnes qui utilisent les versions pilotes de télécharger les versions publiques sans désinstaller la leur: cela provoquera une mise à jour sans effacer les données collectées jusqu'ici. 

La version publique de l’application SwissCovid est disponible gratuitement sur les plate-forme de téléchargement Google Play Store et Apple App Store depuis le jeudi 25 juin 2020 à minuit.

Qu'est-ce que le traçage des contacts? Film explicatif de l'OFSP: 


Source: EPFL