La startup Oryl Photonics obtient un prêt Tech Seed

© 2021 EPFL

© 2021 EPFL

Dans leur grande majorité, les médicaments présents sur le marché sont peu solubles, c’est-à-dire que leur capacité à se dissoudre dans un solvant n’est pas optimale. La conséquence ? Ces médicaments sont mal absorbés, se comportent de manière imprévisible, voire peuvent induire une réponse immunitaire indésirable. C’est à ce problème que s’est attaqué la startup de l'EPFL Oryl Photonics, en développant un dispositif inédit permettant de mesurer rapidement, efficacement et à moindre coût la solubilité des substances. Une solution d’utilité publique, lorsque l’on sait qu’en Suisse une personne sur deux âgée de plus de 15 ans prend au moins un médicament chaque semaine ! C’est dire l’importance de la solution développée par Oryl Photonics, que la FIT soutient par un prêt Tech Seed de 100'000 CHF.

Le nouvel instrument développement par la start-up a été nommé « ORYL Screener », un appareil totalement novateur basée sur une technologie brevetée qui détecte le début de l'agrégation et mesure la limite de solubilité des composés avec une grande sensibilité. Une petite révolution dans le processus de développement des médicaments, car ORYL Screener rend le criblage des composés plus simple, plus facile et plus efficace.

Dans le cadre de la recherche médicamenteuse, le dispositif mis au point par la startup a été conçu pour cribler la solubilité des composés pharmaceutiques - notamment les médicaments - en réduisant le nombre d'étapes lors de la préparation et de l'analyse des échantillons. Car les médicaments insolubles sont inefficaces, et représentent en outre une perte énorme d’investissement dans la découverte et le développement d’autres médicaments ! ORYL Screener permet donc de résoudre cela, avec de plus une préparation simplifiée des échantillons, une utilisation minimale des composés, moins de consommables et moins de déchets. Une solution pragmatique et très efficace, écologique, qui garantit les plus hauts standards en termes de sensibilité et de débit. Avec, à la clé des médicaments plus efficaces, pour toutes et tous. « Light for Life », la lumière – clin d’oeil au laser utilisé dans l'appareil – pour la vie, pour reprendre le slogan de la startup !

Oryl Photonics a été créée par Nathan Dupertuis et Orly Tarun, tous deux au bénéfice d’un cursus d’ingénieur-physicien et Doctorants de l’EPFL. Le projet - issu de l’EPFL - est notamment soutenu par Innosuisse, Bridge, ERC, Platinn, EPFL Innogrants and Innovaud, des acteurs rejoints par la FIT avec le prêt de 100'000 CHF qui vient d’être octroyé à la startup.

Ce prêt Tech Seed de 100'000 CHF de la FIT va justement permettre à Oryl Photonics d’améliorer le design de son prototype ORYL Screener et d’en optimiser les composants, le tout dans l’objectif d’obtenir une première version de l’outil prête à être testée sur site client.


Source: Innovation