News

Show / Hide search form

L'EPFL désignée comme Conseiller scientifique du Team Alinghi

Alinghi, le Défi suisse pour la Coupe de l’America 2003 et l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne ont dévoilé aujourd’hui à Lausanne leur partenariat, qui représente un challenge exceptionnel pour les chercheurs mais aussi pour les étudiants de l’EPFL.

Au moins cinq laboratoires, une quinzaine de chercheurs et bientôt une vingtaine d’étudiants travaillent en collaboration avec le Team Alinghi. Les travaux ont lieu sur le campus de l’EPFL à Ecublens, ainsi qu’au chantier Décision SA à Fenil-sur-Corsier, près de Vevey, où les bateaux sont construits. « Pour nous, c’est une expérience extraordinaire ! C’est une chance unique de pouvoir appliquer immédiatement les résultats de travaux scientifiques fondamentaux. D’habitude, c’est un processus beaucoup plus long. Mais là, les exigences de performances et la compétition entre les différentes équipes sont telles que les transferts de technologie entre le monde académique et la pratique sont quasiment instantanés », affirme le professeur Jan-Anders Månson, responsable du projet à l’EPFL.

Le partenariat de recherche a plusieurs axes : la science des matériaux, notamment pour optimiser la coque du bateau et tester la résistance des éléments fabriqués, la simulation par ordinateur qui permet de définir la forme de la partie immergée du voilier, et des systèmes de mesure novateurs qui servent à analyser le comportement du bateau. Les matériaux représentent un centre d’intérêt particulier puisque chaque gramme économisé sur la coque peut être placé dans le lest et permet ainsi de gagner en performance. Sur un poids total d’environ 25 tonnes, le lest représente une vingtaine de tonnes.

« Pour espérer remporter la Coupe de l’America, il faut exceller dans de nombreux domaines, explique Grant Simmer, le coordinateur du design Team d’Alinghi. C’est la raison pour laquelle ce partenariat est intéressant pour nous : le champ de compétences académiques de l’EPFL nous aide à valider rapidement des idées dans des domaines aussi vastes que la résistance des matériaux, la structure ou l’écoulement des fluides… »

L’ampleur du partenariat évolue en fonction des besoins du Team Alinghi et selon les innovations que les designers et ingénieurs développent au cours de la collaboration. « Un tel projet implique les notions suivantes : science, créativité, management, technologie, intuition, explique Bertrand Cardis, co-directeur du chantier Décision SA. L’intuition dont on parle est fondamentale pour trouver de nouvelles voies innovatives, mais cette intuition doit alors être confirmée ou infirmée par des résultats de tests et d’études tangibles. C’est dans cette logique d’évolution que s’inscrit la collaboration entre l’EPFL et le Team Alinghi. »

L’EPFL lancera aussi un concours interne aux étudiants pour réaliser un projet de semestre capable d’apporter une innovation supplémentaire au bateau. L’étudiant lauréat sera invité à se rendre sur la base du Team Alinghi en Nouvelle Zélande, lors de la coupe Louis Vuitton.

« Ce défi s’inscrit dans la tradition de l’EPFL de participer à de grandes aventures victorieuses, que ce soit lors de la victoire de la Withbread, course autour du monde à la Voile, lors du tour du monde en ballon de Bertrand Piccard, ou lors des vols spatiaux de Claude Nicollier. Elles rassemblent des performances scientifiques, technologiques mais aussi humaines, ce qui leur donne une valeur particulière pour un campus comme le nôtre», explique Stefan Catsicas, Vice-Président de l’EPFL en charge de la recherche.