Actualités

L'EPFL célèbre ses 1043 nouveaux diplômés

© 2018 EPFL / Jamani Caillet

© 2018 EPFL / Jamani Caillet

La traditionnelle cérémonie de la Magistrale a mis les diplômés 2018 à l'honneur ce samedi 6 octobre au SwissTech Convention Center de l'EPFL. Elle a aussi été l'occasion de délivrer deux doctorats honoris causa, et de récompenser des étudiants, enseignants et alumni méritants de l'école.

Ils l'attendaient depuis cinq ans: ce samedi était enfin le jour de la remise des diplômes de Master de l'EPFL pour 1043 étudiants. Cet événement a réuni 3000 personnes au STCC, dont les étudiants et leur famille, leurs professeurs et de nombreux invités, parmi lesquels le Conseiller fédéral Guy Parmelin.

Le président de l'EPFL Martin Vetterli a tout d'abord rappelé l'histoire et les missions de l'EPFL, relevant que les étudiants d'aujourd'hui veulent non seulement comprendre le monde, mais aussi le créer et l'influencer. "Nous sommes des innovateurs et des preneurs de risque, des entrepreneurs du savoir", a-t-il déclaré. Mais la science et la technologie n'ont pas toutes les réponses de la vie, a prévenu le président, qui conclut: "Avec votre diplôme en poche, le monde est à vos pieds, mais n’oubliez jamais : la planète est entre vos mains."

Doctorats honoris causa

Martin Vetterli a ensuite délivré deux doctorats honoris causa: le premier à Martine Clozel, médecin de formation qui dirige aujourd'hui Idorsia, une entreprise spécialisée dans le développement de molécules permettant des traitements thérapeutiques innovants. Le second doctorat a été remis à Yann LeCun, scientifique responsable de l'intelligence artificielle à Facebook et auteur d'avancées importantes dans les domaines du machine learning.

Une moyenne imbattable

Pierre Vandergheynst, Vice-président pour l'éducation, a ensuite pris la parole pour s'adresser aux nouveaux diplômés, les enjoignant à devenir les ambassadeurs de l'école partout dans le monde: "Ce n’est pas vous qui ressemblez à l'EPFL, c’est l’EPFL qui vous ressemble!" Il a remis, avec le Délégué à la formation Daniel Chuard, les prix destinés aux étudiants particulièrement méritants: le prix de la meilleure moyenne de Master revient cette année à Slobodan Krstic, diplômé en mathématiques, avec la moyenne imbattable de... 6. La deuxième meilleure moyenne est celle de Jean-François Pinazza, avec 5,97 pour un Master en génie mécanique. Au troisième rang, Lubomir Bures, diplômé en physique, a atteint une moyenne de 5,96.

Les enseignants n'ont pas été oubliés, puisque la Magistrale est aussi l'occasion pour l'Agepoly de remettre les prix Polysphères, sur la base du vote des étudiants de chaque faculté:
- Le Polysphère du Collège du management, un prix remis une fois tous les 3 ans, est attribué à Julien Hugonnier.
- Le Polysphère de la section SV est remis à Carmen Sandi
- Le Polysphère de la section IC va à Arjen Lenstra
- Le Polysphère ENAC est attribué à Virginie Lurkin
- Le Polysphère Science et génie des matériaux est pour Fabien Sorin
- Et enfin le Polysphère SB, Polysphère d'or de cette année, pour Antonio Gentile

Deux alumnis récompensées

Leïla Ojjeh, responsable des EPFL Alumni, a remis deux distinctions à d'anciens étudiants de l'EPFL au parcours admirable. Il s'agit cette année de deux femmes: Pauline Baumgartner-Harris, diplômée en génie chimique en 1997 et responsable de la propriété intellectuelle à Firmenich, et Deborah Heintze, cofondatrice et COO de Lunaphore Technologies, diplômée en Sciences de la vie en 2012.

Autre alumni prestigieux de l'EPFL, Daniel Borel a régalé l'assistance avec le récit de la création de Logitech quelques années après son diplôme, en 1973. Il a encouragé les nouveaux diplômés à ne pas craindre de suivre leur passion, et de regarder les échecs comme une chance de poursuivre sa voie en ayant acquis une expérience précieuse.

La science au service de la société

Enfin, le Conseiller fédéral Guy Parmelin a conclu la cérémonie par un discours dans lequel il souligne l'importance d'actualiser sans cesse ses connaissances, et de garder toujours en tête que le plaisir est un levier déterminant dans la vie professionnelle. Il a demandé à l'assistance de réfléchir chaque jour au sens et à la portée de leurs actions, rappelant enfin que "la science est une forme d'engagement personnel au service de la communauté."

Les étudiants ont reçu leur précieux sésame en main propre samedi après-midi dans leur section respective, après la cérémonie.


Auteur: Sarah Aubort
Source: Mediacom