Histoire d'un chantier exceptionnel

(c) EPFL

(c) EPFL

«Le paysage intérieur» sort aujourd’hui en salle. Ce long-métrage de Pierre Maillard retrace l’aventure collective et humaine de la construction du Rolex Learning Center.

Au départ était un champ au bord d’une route. Trois ans plus tard, s’y étend l’un des bâtiments les plus audacieux du monde, accueillant chaque jour des centaines d’étudiants et de visiteurs. Le film «Le paysage intérieur», réalisé par Pierre Maillard, raconte l’immense entreprise collective qu’aura été la construction du Rolex Learning Center, entre les années 2007 et 2010.

Durant une heure et vingt-deux minutes, le long-métrage présente toutes les facettes de ce chantier hors du commun: de la naissance du projet à son inauguration, en passant par le concours d’architecture et les prouesses techniques déployées pour parvenir à le faire passer du rêve à la réalité. Mais au-delà de l’œuvre de génie civil, il montre également une véritable aventure humaine, faite d’espoirs, de travail acharné, d’implications personnelles, de nombreuses tractations et négociations, de moments de joie, mais aussi de doutes et de tensions...

Au casting, on trouve bien sûr le président de l’EPFL et initiateur du projet, Patrick Aebischer, les architectes Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa qui ont dessiné cet étonnant objet aux courbes fluides, et Eric Meino, directeur de projet auprès du constructeur Losinger, qui a dû, avec son équipe, imaginer de nouvelles techniques et façons de travailler pour relever les défis que posait ce bâtiment. L’un des personnages les plus importants du film est sans conteste Yumiko Yamada, la jeune architecte américano-japonaise mandatée pour suivre le chantier et faire l’interface entre les bureaux japonais et suisse.

Le film rend également hommage à des acteurs qui ont davantage œuvré dans l’ombre que sous les projecteurs, tels que Francis-Luc Perret, vice-président pour la planification et la logistique de l’EPFL, et certains «habitants» de l’édifice, comme David Aymonin, directeur de la Bibliothèque ou Pierre Dillenbourg, directeur du Centre de recherche et appui pour la formation et ses technologies (CRAFT). Sans oublier les étudiants, professeurs, voisins et nombreux ouvriers ayant participé au chantier…

«Le paysage intérieur», à voir dès aujourd’hui, séance de 18h30, tous les jours au cinéma Cinétoile Malley Lumières, à Prilly. Prix réduit à 12.- pour les étudiants sur présentation de leur carte.


Author: Sarah Perrin

Source: EPFL