Partager: 

19.06.17 - Le Professeur Giovanni de Micheli, directeur du Laboratoire des systèmes intégrés LSI (IC/STI), a été nommé «Foreign Honorary Member» de la prestigieuse Académie américaine des arts et des sciences -ou American Academy of Arts and Sciences (AAAS)- , dans le domaine de l’informatique. Cette «Honor Society», basée à Cambridge, dans l'État du Massachusetts (USA), rassemble des leaders internationaux des secteurs académiques, business et gouvernementaux, dans le but d'aborder les défis cruciaux auxquels est confrontée la société globale. L’Académie étudie des problèmes globaux et propose des solutions aux leaders mondiaux.

Fondée en 1780, l'AAAS est l'une des sociétés scientifiques les plus importantes au monde. Elle regroupe plus de 4,600 «Fellows» et 600 «Foreign Honorary Members». Parmi les «Fellows» académiques, on compte plus de 250 lauréats de Prix Nobel, et 60 gagnants du prix Pulitzer. Les membres académiques sont issus de professions et disciplines variées, telles que la physique, la biologie, la médecine, l’ingénierie, les sciences sociales et humaines, le business, les affaires gouvernementales, les affaires publiques et les arts.

Giovanni de Micheli a rejoint l’EPFL en 2005, après avoir passé 18 ans en tant que professeur à l’Université Stanford. Ses activités sont à la croisée entre le génie électrique et l’informatique. Il s’agit d’élaborer des méthodes de design pour la création de nouveaux systèmes computationnels, ainsi que des interfaces pour le monde physique. Giovanni de Micheli est un pionnier dans la création de méthodes et d’outils qui «synthétisent» des descriptions algorithmiques de computation et communication en circuits et réseaux digitaux.

Il est un père fondateur de l’ Electronic Design Automation (EDA), un champ de recherche fondamental en informatique et en ingénierie, dont l’essence est d’automatiser et d’optimiser le design de circuits et systèmes intégrés. Son travail a permis l’intégration de nombreuses réalisations de circuits qui sont présents dans les ordinateurs actuels, les téléphones et d’autres produits de consommation, et qui exploitent certaines des technologies qu’il a inventées, telles que les Networks on Chips, le Dynamic Power Management et le Hardware Compilation.

Partager: