Aller au site principal

Actualités

EPFLoop sur la troisième marche du podium

© 2018 Alban Kakulya

© 2018 Alban Kakulya

Les étudiants d'EPFLoop ont brillé ce dimanche lors de l'Hyperloop Pod Competition en Californie, terminant au 3e rang face à 18 équipes venues du monde entier. Un magnifique résultat pour les étudiants de l'EPFL dont c'était la première participation.

C'est la récompense au bout d'une incroyable aventure. L'équipe d'EPFLoop s'est hissée dimanche 22 juillet parmi les trois meilleures équipes de la finale du concours Hyperloop Pod Competition à Hawthorne, en Californie. Un tour de force pour un groupe d'étudiants dont c'est la première participation, et qui faisait partie des deux seules équipes sélectionnées à ne pas avoir pris part à une des précédentes éditions.

Qualifiée en finale aux côtés des Néerlandais de Delft Hyperloop et de WAAR Hyperloop (Université technique de Munich, les gagnants de l'édition 2017), EPFLoop a atteint avec son pod une vitesse de 85 km/h à l'intérieur d'un tube d'un kilomètre et demi. Des problèmes de communication ont empêché le pod aux couleurs de l'EPFL de développer toute sa vitesse, le classant finalement à une belle troisième place.

«Une équipe fantastique»

C'est donc sur un magnifique podium que se conclut la première participation de l'équipe lausannoise, sous les yeux d'Elon Musk, le fondateur de SpaceX à l'origine de la compétition, qui a fait le déplacement pour féliciter tous les concurrents. EPFLoop a aussi reçu le soutien du président de l'EPFL Martin Vetterli, venu en Californie pour les encourager. «C’est une magnifique performance, accéder à la finale en étant l’une des trois équipes sélectionnées pour le dernier stade de la compétition, réagissait Martin Vetterli à l’issue de la journée. Les enjeux élevés ont nécessité des prises de risques qui ont poussé les équipements à leurs limites, mais le résultat est réjouissant pour une première participation à une compétition internationale aussi importante. Bravo à cette équipe fantastique!»

Autre équipe suisse dans la course, le team zurichois Swissloop a rencontré des problèmes techniques qui l'ont privé de la finale, malgré des résultats encourageants durant les premiers essais. Gageons donc que les étudiants des deux côtés de la Sarine auront de belles cartes à jouer pour les prochaines éditions de la compétition.


Auteur: Sarah Aubort
Source: Mediacom
Connexion