Actualités

Distinction de thèse pour Nikolay Bykovskiy

© 2018 SPC

© 2018 SPC

Nikolay Bykovskiy a récemment reçu le prix de distinction de thèse de physique de l'EPFL pour sa thèse sur les 'câbles HTS à haut courant pour les applications en fusion'.

Le comité de sélection de l'École doctorale de physique a attribué la distinction de thèse de physique de l'EPFL à Nikolay Bykovskiy pour sa thèse effectuée sous la direction du Dr Pierluigi Bruzzone et du professeur Ambrogio Fasoli.

Dans sa thèse, Nikolay étudie l'applicabilité du matériau HTS (High Temperature Superconductors) aux aimants pour la fusion. Les HTS n'étant disponibles que sous forme de bandes minces, la première étape consiste à développer des brins constitués d'empilements de dix à quarante bandes, enfermés dans deux profilés en cuivre semi-circulaires. Il a étudié les propriétés électriques et électromécaniques de ces brins. Dans un deuxième temps, les fils sont généralement torsadés autour d’une tige plate de cuivre pour former le câble supraconducteur de classe 60kA.

La majeure partie de sa thèse porte sur les tests effectués à des températures comprises entre 5 et 40 degrés Kelvin alors que les câbles sont immergés dans un champ magnétique pouvant atteindre 12T. Les résultats obtenus démontrent la possibilité d'utiliser des matériaux HTS pour les aimants destinés à la fusion. Les propriétés de perte AC et de perte de la supraconductibilité (quench) ont été étudiées dans le cadre d’expériences spécifiques menées au niveau de la bande, du brin et du câble. Les résultats valident les modèles numériques de câbles HTS supraconducteurs.

Il a conclu en affirmant que les câbles HTS pourraient même améliorer les aimants pour la fusion par rapport aux LTS (supraconducteurs à basse température) conventionnels, puisqu'un champ magnétique plus élevé peut être obtenu et ceci avec des marges plus importantes dans la plage de température de fonctionnement. De plus, cela pourrait potentiellement réduire les dimensions globales et le coût des dispositifs de fusion.

La distinction de thèse de physique de l'EPFL est attribuée aux 8% des meilleures thèses de doctorat du programme de doctorat en physique de l'EPFL (EDPY). Ce prix récompense les doctorants qui se sont distingués par une recherche de la plus haute qualité en sciences physiques.