Dina G. Mahmoud reçoit une bourse de doctorat du CYD

© Gina G. Mahmoud, 2020

© Gina G. Mahmoud, 2020

L'une des premières bénéficiaires de la bourse doctorale du Cyber-Défense Campus (CYD) est Dina G. Mahmoud, assistante doctorale à la Faculté informatique et communications de l'EPFL (IC). Le programme reconnaît et soutient les chercheurs en leur attribuant des bourses de master, de doctorat et de post-doctorat.

En janvier 2019, le CYD a été créé pour anticiper et contrer les cyber-menaces. Il s'est ensuite associé à l'EPFL pour lancer le "CYD Fellowships - A Talent Program for Cyber-Defence Research", en faveur de la recherche et de la formation dans le domaine de la cyberdéfense.

Dina a visité l'EPFL pour la première fois en 2018 dans le cadre du programme de stages [email protected] (taux d'acceptation de 1,9%). En 2019, elle a gagné une bourse d'études de la Faculté IC et s'est inscrite au programme doctoral EDIC. Ses recherches, en collaboration avec Mirjana Stojilović au sein du laboratoire d'architecture de systèmes (PARSA), portent sur les attaques par faute sur les plateformes basées sur FPGA. Les travaux de Dina ont été publiés à la conférence "Design, Automation and Test in Europe" (DATE) en 2019 et à la conférence "Field-Programmable Logic and Applications" (FPL) en 2020.

"C'est un grand honneur d'être le premier bénéficiaire de la bourse doctorale du CYD", déclare le lauréat. "Je suis très heureux de pouvoir collaborer avec eux et j'espère que mes recherches contribueront de manière significative à la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des systèmes cyberphysiques".

En tant que boursière doctorale de la CYD, Dina mènera des recherches sur les vulnérabilités et les portes dérobées des plateformes matérielles hétérogènes, afin de protéger la confidentialité, l'intégrité et la disponibilité des systèmes cybernétiques et cyber-physiques.

Cette bourse permettra à Dina de bénéficier d'un salaire, de frais de recherche et de voyage pendant trois ans (avec une prolongation possible d'un an). Elle a été sélectionnée sur la base de sa solide expérience dans le domaine de la sécurité matérielle et de sa motivation à s'engager dans les questions critiques de la cyberdéfense. 

L'initiative conjointe CYD-EPFL devrait jouer un rôle majeur dans l'encouragement de la formation de la prochaine génération de chercheurs de pointe en matière de cybersécurité en Suisse, dont Dina est un excellent exemple.

Outre le programme de bourses pour la formation de jeunes chercheurs, le CYD travaille également à l'identification des nouveaux développements dans le cyber-espace, à la promotion de la surveillance technologique et commerciale et du repérage international, et au développement d'un réseau de collaboration avec les leaders de l'industrie et les universités.