«C'était un défi de cybersécurité très difficile»

Team Lémanners with their coach after the competition © Team Lémanners / EPFL 2022

Team Lémanners with their coach after the competition © Team Lémanners / EPFL 2022

Cette année, pour la première fois, une équipe EPFL-ETHZ a participé à l’événement «Cyber Strategy Challenge» du Centre de politique de sécurité de Genève. Elle est parvenue à gérer une crise internationale de cybersécurité simulée de manière réaliste.

Tout va pour le mieux dans le petit pays africain fictif de Nistria, malgré quelques tensions géopolitiques avec les pays voisins. Quand, soudain, les communications GPS commencent à être défaillantes, ce qui a des répercussions sur les principales opérations minières, les paiements mobiles ne sont plus fiables et les banques commencent à faire faillite. Bientôt, la désinformation sur les réseaux sociaux monte en flèche et l’agitation sociale ainsi que les tensions militaires augmentent. Comment protéger la population et éviter que cette crise ne se termine en tragédie?

Tel était le scénario créé pour le Cyber 9/12 Strategy Challenge 2022, au cours duquel 30 équipes composées d’étudiantes et d’étudiants d’universités du monde entier devaient analyser un cyberincident simulé, élaborer leurs recommandations politiques et les présenter devant des décideurs de haut rang.

Représentant l’EPFL et l’ETHZ, et participant pour la première fois, l’équipe Lémanners a atteint la finale, remportant la deuxième place au classement général. Avant le concours, Boya Wang, qui terminait sa thèse au Laboratoire d’ingénierie de la sécurité et de la confidentialité (SPRING) de la Faculté informatique et communications, Elvric Trombert, Francesco Intoci et Lucas Rollet, effectuant un master conjoint en cybersécurité de l’EPFL-ETHZ, ont été formés par Stefanie Matter de l’organisation étudiante de l’ETHZ Cyber Group.

Au cours de la formation, les participantes et participants ont appris à connaître les stratégies de cybersécurité, la cyberlégislation internationale, la réponse aux incidents, ainsi que les techniques de communication et d’expression orale. Le Cyber Group a organisé toutes les sessions de formation en mode entièrement hybride, en diffusant en direct de Zurich à Lausanne, en permettant une collaboration harmonieuse entre les étudiantes et étudiants en Suisse et en permettant à des spécialistes en cybersécurité de l’étranger de participer aux sessions de formation.

Christian Knabenhans, président du Cyber Group, a été surpris par la détermination et le dynamisme des équipes: «C’était fantastique de voir les élèves progresser et s’épanouir tout au long de la formation». Nous étions vraiment fiers de les voir améliorer leurs compétences, gagner en confiance et former des équipes soudées, session après session.»

L’équipe Lémanners s’est exprimée sur l’expérience du défi: «Nous avons été ravis de participer en tant que première équipe conjointe EPFL-ETHZ. C’était une expérience formidable avec un coach fantastique et le soutien indéfectible du Cyber Group. Nous avons tous une formation technique en cybersécurité, mais la plupart des cyberincidents ne se limitent pas à l’aspect technique. Il était donc intéressant de connaître les autres aspects: politique, stratégie et impact social. Le concours était assez intense mais nous avons toujours travaillé ensemble, nous nous sommes soutenus et nous nous sommes fait confiance. C’était un plaisir de faire partie d’une équipe aussi formidable.»

La professeure Anne-Marie Kermarrec supervise pour l’EPFL le programme de master conjoint en cybersécurité de l’EPFL-ETHZ: «En tant que première équipe EPFL-ETHZ à participer à ce concours, c’est une grande réussite. La faculté IC de l’EPFL félicite chaleureusement l’équipe Lémanners. Nous sommes très fiers de vous et nous vous remercions pour votre réussite qui reflète non seulement notre faculté mais aussi l’EPFL et l’ETHZ.»


Author: Tanya Petersen

Source: People

This content is distributed under a Creative Commons CC BY-SA 4.0 license. You may freely reproduce the text, videos and images it contains, provided that you indicate the author’s name and place no restrictions on the subsequent use of the content. If you would like to reproduce an illustration that does not contain the CC BY-SA notice, you must obtain approval from the author.