Partager: 

22.06.18 - Un atelier d’experts visant à évaluer la pertinence des stratégies d’intégration des systèmes photovoltaïques à la rénovation des bâtiments (BIPV) développées dans le cadre du projet de recherche ACTIVE INTERFACES a eu lieu le 12 juin dernier à Fribourg.

Le projet de recherche interdisciplinaire ACTIVE INTERFACES, soutenu par le Programme national de recherche PNR 70 « Virage énergétique » du Fonds national de la recherche scientifique (FNS), se penche sur les systèmes photovoltaïques intégrés aux bâtiments (BIPV) dans les processus de renouvellement urbain. Le manque d’information et d’exemples convaincants ayant été identifiés comme l’un des principaux obstacles, une série d’études de cas visant à élaborer des scénarios de rénovation avec BIPV ont été conduites sur cinq bâtiments représentatifs de différentes époques et situés sur le territoire communal de Neuchâtel.

Dans ce cadre, cet atelier d’experts a réuni environ vingt-cinq participants pour évaluer la pertinence de ces propositions. Cinq catégories d’acteurs des processus de rénovation (architectes, ingénieurs, fabricants, représentants des services publics, maîtres d’ouvrage) ont été sollicitées, afin de porter un regard critique et d’exprimer leur réceptivité vis-à-vis des scénarios de rénovation – sous l’angle plus spécifique de leur intégration architecturale – mais aussi, de manière plus globale, sur le potentiel d’impact du projet.

La journée s’est déroulée en deux temps : la matinée était consacrée à une discussion en petits groupes, tandis que l’après-midi a fait l’objet d’une évaluation au moyen d’un système de vote par clickers. Les résultats de ces évaluations – globalement positifs – feront prochainement l’objet d’une publication.

Financement

Programme national de recherche PNR 70 « Virage énergétique » du Fonds national de la recherche scientifique (FNS).

Auteur:Sophie LufkinSource:Laboratoire d'architecture et technologies durables
Partager: