Aller au site principal

Actualités

Aleva Neurotherapeutics lève 13 millions de dollars

Aleva Neurotherapeutics est spécialisée dans les dispositifs de stimulation profonde du cerveau© 2017 Alain Herzog

Aleva Neurotherapeutics est spécialisée dans les dispositifs de stimulation profonde du cerveau© 2017 Alain Herzog

Pour son quatrième tour de financement, un spin off de l’EPFL, Aleva Neurotherapeutics, vient de lever 13 millions de dollars. Cette entreprise, basée sur le parc d’innovation du campus, compte notamment valider pour le marché européen son nouveau système de stimulation en profondeur du cerveau.

Aleva Neurotherapeutics, spin off du Laboratoire de microsystèmes de l’EPFL, vient de lever 13 millions de dollars. Elle cumule ainsi 46 millions de dollars levés en quatre tours, dont 18 millions en avril 2016 pour son avant dernier tour de table. La levée de fonds conclue cette semaine a été menée par Forrestal Capital, un fonds spécialisé dans les dispositifs neurologiques.

Développée à partir du travail de doctorat d’André Mercanzini, actuel CTO, cette entreprise à succès compte notamment obtenir le marquage CE pour son nouveau système de stimulation et ainsi le rendre compatible avec la législation européenne. Ces électrodes de stimulation d’un nouveau genre visent à traiter la maladie de Parkinson et d’autres problèmes neurologiques qui occasionnent des tremblements.

La stimulation profonde du cerveau, utilisée également pour l’amélioration des troubles liés à la dystonie, aux désordres obsessionnels compulsifs ou à l’épilepsie notamment, vise à donner de légères impulsions électriques grâce à de fines électrodes implantées directement dans des zones spécifiques du cerveau. Les systèmes proposés actuellement induisent souvent des effets secondaires indésirables en raison d’une diffusion multidirectionnelle du courant. Avec ses nouvelles électrodes, appelées directSTIM, l’entreprise fondée en 2008 entend stimuler les zones à traiter de manière beaucoup plus spécifique avec des impulsions dirigées encore plus précisément .

Pour la mise au point de son système, Aleva s’associe à d’autres entreprises comme Nuvectra avec laquelle elle possède un accord de développement. Cela lui permet de combiner sa technologie directionnelle avec la plateforme de neurostimluation de l’entreprise américaine cotée en bourse.


Source: Mediacom
Connexion