Partager: 

30.06.11 - Abionic reçoit le Prix De Vigier 2011. A noter que Attolight est également nominée. Après Aimago en 2010, Abionic est récompensée par un des prix suisses les plus prestigieux et confirme la santé des spin-off de l'EFPL 

La Fondation soleuroise W.A. de Vigier a récompensé aujourd’hui les jeunes entreprises Abionic, GetYourGuide, Malcisbo, Skybotix et ViSSee. Le prix est de 100 000 francs pour chaque entreprise. Le titre de « Promoteur des jeunes entreprises de l’année 2011 » a été décerné à Thomas von Waldkirch, qui est à l’origine du Technopark.

Plus d'informationen sur le site www.devigier.ch, ou dans le communique de presse.

C’est dans une ambiance fébrile que plus de 200 entrepreneuses et entrepreneurs, investisseurs et promo
teurs des jeunes entreprises ont assisté aujourd’hui à la remise des prix de la Fondation W.A. de Vigier. Attribué pour la première fois en 1989, le prix destiné aux créateurs d’entreprise est la récompense la plus richement dotée et la plus importante pour les jeunes entrepreneuses et entrepreneurs en Suisse. Les créateurs d’entreprise ne reçoivent pas seulement 100 000 francs à fonds perdu, ils bénéficient également du soutien à long terme de la part du Conseil de fondation, présidé par l’entrepreneur bâlois Moritz Suter.

Cinq entreprises ont été primées. Parmi elles, la société spin-off de l’EPFZ, Malcisbo, qui a mis au point un vaccin pratique contre une bactérie touchant les poulets d’élevage et nocive pour l’être humain. Autre société spin-off de l’EPF de Zurich, la jeune entreprise Skybotix a convaincu avec un robot volant intelligent. Un prix a été décerné à une jeune entreprise tessinoise, Vissee, qui suscite l’intérêt du monde entier avec son capteur de vitesse. La jeune entreprise lausannoise Abionic s’est spécialisée dans les tests d’allergie réalisables au cabinet même du médecin. Enfin, la cinquième entreprise primée est GetYourGuide, sise au Technopark Zurich. Ce portail internet permet de réserver des excursions de toutes sortes. L’entreprise affiche une belle réussite sur le marché et emploie déjà 30 collaborateurs.

Et, pour la première fois, les projets nommés, Attolight, CAScination, compliant concept, daCarbo et PainHawk ont également pu exposer leur idée commerciale plus en détail au public.

Lors de la cérémonie, Moritz Suter, le Président du Conseil de fondation, a présenté quelques nouveautés. Désormais, le prix récompensant les créateurs d’entreprise ne sera plus seulement réservé aux citoyens suisses: les candidates et les candidats de nationalité étrangère mais domiciliés en Suisse et ayant créé une entreprise suisse peuvent également déposer leur candidature. De plus, la limite d’âge fixée à 45 ans ne sera plus appliquée aussi strictement à l’avenir.

La Fondation a également remis le titre de « Promoteur des jeunes entreprises de l’année » pour la deuxième fois. Le lauréat 2011 est le Zurichois Thomas von Waldkirch. Le Président de la Fondation Technopark Zurich a porté l’idée des centres de création pour les jeunes entreprises en Suisse et est à l’origine de la création du premier parc technologique du pays, à Zurich. Thomas von Waldkirch s’investit depuis maintenant plus de 20 ans déjà dans le milieu des start-up suisses.

Pour de plus amples informations:
Claus Niedermann
Service médias de la Fondation
c/o mediacontact GmbH
Tél. +41 (0)41 226 20 90
[email protected]

Jean-Pierre Vuilleumier
W.A. de Vigier Directeur de la Fondation W.A. de Vigier
Tél. +41 (0)79 265 61 29
[email protected]
Les cinq lauréats 2011

Abionic SA, Lausanne
Biocapteurs pour un marché estimé à des multimilliards
Découvrir des maladies rapidement et à peu de frais grâce à de petits biocapteurs – voilà un sujet dont on parle depuis longtemps. La société lausannoise Abionic a maintenant mis au point un prototype qui fonctionne. Il permet le diagnostic des allergies au cabinet même du médecin. L’appareil devrait arriver sur le marché en 2013, et ce ne sera qu’un début: en principe, cette technologie est destinée au diagnostic de très nombreuses maladies, comme le cancer ou les affections cardiaques.
www.abionic.com

Le lauréat: Nicolas Durand, aujourd’hui CEO de la société Abionic, n’a que 28 ans mais possède déjà une vaste expérience. Il avait 14 ans lorsqu’il a créé sa première société. Titulaire d’un doctorat en nanotechnologie, il sait aussi parfaitement comment recevoir une distinction: grâce à Abionic, il a déjà obtenu huit prix destinés aux créateurs d’entreprise.

GetYourGuide AG, Zurich
Un site internet originaire de Zurich surfe sur le succès à l’échelle mondiale
Chaque mois, les amateurs de voyage réservent plusieurs dizaines de milliers d’excursions, de visites guidées et d’événements sur le portail internet GetYourGuide.com. La raison de ce succès: le site propose une offre complète aux utilisateurs et un service intéressant aux prestataires allant jusqu’au décompte des réservations. Le taux de croissance du portail, dont le démarrage opérationnel remonte à début 2010, est donc élevé. Par ailleurs, des partenariats avec des sites comme TripAdvisor donnent un élan supplémentaire à l’entreprise.
www.getyourguide.com

Le lauréat: Pascal Mathis a d’abord étudié l’électrotechnique. Il a ensuite travaillé quelque temps pour Siemens. Mais il savait déjà qu’il faisait partie du camp des entrepreneurs, et il est l’un des cofondateurs de GetYourGuide. Aujourd’hui âgé de 30 ans, il exerce les fonctions de directeur financier.

Malcisbo AG, Zurich
Un vaccin pour des barbecues sans mauvaise surprise!
La bactérie nommée Campylobacter est sans danger pour les poulets. Elle provoque en revanche la gastro-entérite chez l’homme. Chaque année, rien qu’en Suisse, ce ne sont pas moins de 8000 personnes qui contractent une gastro-entérite due au Campylobacter. Les conséquences sont importantes: les patients ne peuvent pas aller travailler pendant plusieurs jours, et certains doivent même être hospitalisés. Grâce à un vaccin peu onéreux destiné aux poulets d’élevage, Malcisbo veut combattre le problème « à la racine ».
www.malcisbo.com

La lauréate: Irene Schiller dispose, tout comme les autres cofondateurs de Malcisbo, d’une riche expérience ainsi que d’un réseau international étendu. Agée de 45 ans, cette doctoresse vétérinaire a travaillé pendant plusieurs années pour Prionics, une entreprise de diagnostic vétérinaire. Elle est employée par l’Office vétérinaire fédéral depuis plusieurs années.

Skybotix AG, Zurich,
Une aide précieuse dans la troisième dimension
L’EPF de Zurich est l’une des hautes écoles les plus réputées du monde dans le domaine de la robotique volante. Skybotix, une entreprise spin-off de l’EPF, dirigée par Samir Bouabdallah, CEO, met ce savoir à profit pour mettre au point un hélicoptère minuscule, capable de naviguer de façon autonome et au centimètre près. A l’avenir, le « FlyboX » sera équipé de capteurs afin de mener à bien des missions de reconnaissance dangereuses. Les clients potentiels sont les inspecteurs en bâtiment, les forces de police et les pompiers.
www.skybotix.com

Le lauréat: après le lycée de Münchenstein (Bâle), Sammy Omari, 25 ans, a étudié le génie mécanique à l’ETH. En tant que Chief Technical Officer (CTO), il est responsable du développement des logiciels pour Skybotix.

ViSSee GmbH, Lugano
Tachymètre révolutionnaire dans une micropuce
Les entreprises de l’industrie automobile, de la technique médicale ou de l’industrie du spectacle se pressent aux portes de la jeune entreprise tessinoise ViSSee. La raison de cet engouement? Les lauréats du prix, Nicola Rohrseitz et Valeria Mozzetti, mettent actuellement au point un capteur de vitesse d’un nouveau genre. Ce tachymètre ne mesure pas la vitesse d’après la rotation d’un axe, mais analyse les modifications spatio-temporelles qui se produisent dans son champ optique. Basée sur l’observation de la vision des poissons et le traitement des données, cette invention brevetée rend la performance possible.
www.vissee.ch

Les lauréats: née au Tessin, Valeria Mozzetti a 31 ans. Elle a étudié les sciences alimentaires à l’EPF de Zurich avant d’obtenir un doctorat en biotechnologie. Son partenaire, Nicola Rohrseitz, 32 ans, a étudié la robotique à l’EPF de Lausanne, avant d’obtenir un doctorat en physique à l’EPF de Zurich.
Promoteur des jeunes entreprises 2011

Le pionnier du transfert technologique en Suisse Le transfert de technologie entre la science et l’économie accroît le pouvoir d’innovation et la productivité tout en favorisant la croissance économique. Thomas von Waldkirch est le pionnier du transfert technologique en Suisse. Directeur du Département pour l’encouragement de la recherche à l’EPF de Zurich, il a lancé dès 1985 l’idée d’un parc technologique sous la forme d’un centre officiel du transfert de technologie. Directeur de la Fondation Technopark Zurich, Thomas von Waldkirch a pu ouvrir en 1993 la première pépinière de start-up dans le domaine de la haute technologie de Suisse dans une ancienne zone industrielle du quartier de Zurich-Ouest. Il existe aujourd’hui des parcs technologiques en Argovie, à Lugano, à Lucerne, à Winterthour, Schlieren et Zurich, chapeautés par l’alliance Technopark dirigée par Thomas von Waldkirch. De plus, pratiquement toutes les hautes écoles et hautes écoles spécialisées disposent aujourd’hui d’un département de transfert de technologie.
www.technopark-allianz.ch
Les cinq nommés 2011

Attolight AG, Lausanne
Une caméra pour le nanomonde
Dans le domaine du nanomètre, les microscopes électroniques permettent d’obtenir des instantanés. Mais, jusqu’à présent, personne n’avait encore pu montrer avec exactitude ce qui se déroule en continu dans ces minuscules nanostructures. La société spin-off de l’EPF de Lausanne Attolight a maintenant découvert la caméra pour le nanomonde: il est ainsi désormais possible d’observer le mouvement des électrons à l’intérieur d’une diode laser ou d’une LED, ou encore les processus intervenant au cœur d’une cellule photovoltaïque.
www.attolight.com

CAScination AG, Berne
Un GPS pour la chirurgie hépatique
Les interventions chirurgicales pratiquées sur le foie sont délicates. La jeune entreprise CAScination propose désormais une assistance par ordinateur. En collaboration avec les Professeurs Stefan Weber (Université de Berne) et Daniel Candidas (Hôpital de l’Île, Berne), Matthias Peterhans, CEO, a mis au point le CAS-One, un système de navigation pour la chirurgie hépatique. Ce système facilite le travail des chirurgiens et accroît les chances de guérison des patients atteints d’un cancer avec des métastases au foie.
www.cascination.ch

compliant concept AG, Dübendorf
Le lit « intelligent » destiné aux patients alités
Le lit « intelligent » de compliant concept, une entreprise spin-off de l’Empa et de l’EPF de Zurich, imite les mouvements que fait une personne en bonne santé pendant son sommeil. Cela permet ainsi d’éviter l’apparition d’escarres, ces ulcères terriblement douloureux provoqués par les points de compression. La technologie des mécanismes sans articulation (Compliant Mechanisms) constitue l’élément clé de cette innovation permettant de mettre en place une fonction complexe à moindre coût.
www.compliant-concept.ch

daCarbo AG, Lachen
Plus d’aisance pour le musicien
Réputé dans le monde entier, le constructeur de trompette Werner Spiri et le technicien en matériel expérimenté Andreas Keller ont découvert, grâce à leur jeune entreprise daCarbo, un matériel composé de fibres de carbone renforcées pour la fabrication d’instruments à vent. Ce matériau offre de nombreux avantages: ces trompettes en carbone, positionnées dans le segment haut de gamme, permettent de jouer plus facilement, par exemple, et elles rendent une sonorité chaude et pleine.
www.dacarbo.ch

PainHawk, Zurich
Journal de bord en ligne pour les patients atteints de douleurs chroniques
En Europe, près d’une personne sur cinq souffre de douleurs chroniques et ce, depuis plus de sept ans déjà pour la moitié d'entre elles. PainHawk leur offre une plateforme sur laquelle elles peuvent tenir en ligne leur journal intime. Les patients eux-mêmes donnent accès à leur journal de bord, par exemple à des médecins, de manière à permettre à ces derniers de se faire rapidement une idée de leurs problèmes. PainHawk donne également aux patients souffrant de douleurs chroniques la possibilité de partager leurs expériences avec d’autres personnes atteintes de symptômes similaires.
[email protected]

Partager: