A chaque campus son directeur ou sa directrice

Marc-André Berclaz, Fadi Bayoud, Danielle Desravines, Martin Gonzenbach, Marcella Giovannini et Franco Vigliotti. © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

Marc-André Berclaz, Fadi Bayoud, Danielle Desravines, Martin Gonzenbach, Marcella Giovannini et Franco Vigliotti. © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

Rencontre avec les cinq directeurs et directrices opérationnel·le·s responsables des campus associés de l’EPFL à Fribourg, Genève, Neuchâtel, Sion, ainsi qu’à Ras al Khaimah (Émirats arabes unis).

Les campus associés sont une composante importante du développement l’EPFL ; ils hébergeront dans les 12 prochains mois près d’un sixième des chercheurs et chercheuses de l’Ecole. Depuis peu, la gouvernance de ces campus a été renforcée, en distinguant la conduite des réflexions stratégiques académiques, présidée par Jan Hesthaven, vice-président académique, et la conduite des activités opérationnelles, chapeautée par Franco Vigliotti, directeur du domaine Développement et Constructions à la Vice-présidence pour les opérations et assurée, localement, par chaque directeur et directrice opérationnel·le·s.

Découvrez ci-après un tour d’horizon de ces cinq campus associés au travers de leurs directeurs et directrices opérationnel·le·s.

Martin Gonzenbach © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

EPFL Fribourg - Martin Gonzenbach

Après un master en physique à l’EPFL et un post-grade en ingénierie mathématique à l’École polytechnique de Paris, Martin Gonzenbach a débuté son parcours professionnel dans une start-up à Zurich. Il a ensuite travaillé dans une PME, une multinationale et l’administration publique du canton de Vaud, avant de revenir à l’EPFL. «J’ai été chargé de relations extérieures et d’innovation à la Faculté ENAC, puis conseiller en innovation pour le programme InnoSeed ENAC. Depuis 2019, j’occupe le poste de directeur opérationnel de l’EPFL Fribourg et du Smart Living Lab.»

Le Smart Living Lab est un centre de recherche créé par l’EPFL en partenariat avec la HEIA-FR et l’UNIFR. Il se trouve sur le site de blueFACTORY en ville de Fribourg. «Le campus se développe dans un quartier en pleine mutation, marqué par un passé industriel. Aujourd’hui, il se transforme en quartier d’innovation doté d’une charte à faible empreinte carbone et est destiné à faire prospérer une mixité d’activités.»

En 2022 doit débuter la construction du nouveau bâtiment du Smart Living Lab. Conçu sur la base des résultats d’un important programme de recherche, il abritera 130 chercheuses et chercheurs et servira d’instrument pour la recherche expérimentale sur la performance, le confort et les usages du bâtiment. «Il s’agira d’un bâtiment flexible et évolutif servant de démonstrateur pour les nouvelles technologies. Avec sa construction en bois, il vise une empreinte environnementale exemplaire, en particulier en matière d’émissions de CO2 sur l’entier de son cycle de vie.»

Le campus de Fribourg, en bref:

  • Créé en 2014

  • Spécialisé dans la recherche sur les technologies de la construction, les systèmes énergétiques, le bien-être et l’usage de bâtiments

  • 50 collaborateurs·trices

    Danielle Desravines © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

EPFL Genève - Danielle Desravines

L’EPFL Genève est dirigée depuis peu par Danielle Desravines. «J’occupe ce poste depuis le 1er septembre 2021. Avant cela, j’étais responsable des financements de recherche et développement et de management administratif au Laboratoire Européen de Biologie Moléculaire (EMBL) à Grenoble, l’institut dans lequel j’ai réalisé mon doctorat en biologie structurale et nanobiologie.» Au fil de son parcours professionnel, Danielle Desravines a accumulé de l’expérience en recherche fondamentale, management et soutien opérationnel à la recherche et à l’innovation.

Situé sur le Campus Biotech, l’EPFL Genève partage le site avec plusieurs sociétés et instituts, notamment l’UNIGE et les HUG. «Un volet important dans mon rôle de directrice opérationnelle consiste à maintenir le lien entre différentes parties prenantes comme le campus EPFL à Lausanne ou les différents partenaires sur le Campus Biotech telle que la Fondation Campus Biotech Geneva qui gère le campus.» Cet écosystème, qui favorise l’interdisciplinarité et les synergies, en fait un lieu privilégié et unique. Spécialement actifs dans les collaborations internationales, les scientifiques de l’EPFL Genève sont à l’avant-garde en matière de neurosciences, neurotechnologies, santé digitale et épidémiologie. «Je suis particulièrement fière de nos chercheurs. Ils mènent des projets exceptionnels et féconds qui rayonnent à l’international.»

Le Campus Biotech a évidemment pour ambition de rester à la pointe. Dans les mois à venir, il accueillera par exemple un nouvel IRM 7T à ultra-haut-champ, pour continuellement améliorer les soins cliniques apportés aux patients grâce à des résultats de recherche plus puissants et robustes. Il complétera ses équipements par la magnétoencéphalographie (MEG) pour affiner sa recherche en neuroscience et neurologie clinique. De plus, des discussions sont en cours au sujet de la consolidation de la zone «medical grade» de la salle blanche dans laquelle sont produits les dispositifs implantables développés par le Centre de neuroprothèses et entrepreneurs en neurotechnologie. Elle permettrait de fabriquer des prototypes qui pourraient directement être utilisés dans le cadre d’études cliniques «first in human», un atout pour la recherche translationnelle.

Le campus de Genève, en bref:

  • Créé en 2015

  • Spécialisé dans la recherche en neurosciences, santé digitale et épidémiologie

  • Environ 400 collaborateurs·trices et étudiant·e·s

    Marcella Giovannini © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

EPFL Neuchâtel - Marcella Giovannini

D’origine tessinoise, Marcella Giovannini a grandi à Genève. Physicienne, son parcours académique l’a menée à l’Université de Genève, l’EPFL et l’Université de Neuchâtel où elle obtient un poste de chercheuse sur les lasers à cascade quantique.

En 2009, elle rejoint le tout nouvel Institut de microtechnique, né de la fusion des Instituts de microtechnique de l’EPFL et de l’Université de Neuchâtel. Marcella Giovannini y occupe le poste d’adjointe du directeur pendant plus de 10 ans. En avril 2021, elle devient directrice opérationnelle du campus EPFL Neuchâtel.

L’EPFL Neuchâtel possède un lien fort avec le tissu industriel de la région. Elle compte aujourd’hui deux centres et dix laboratoires de recherche qui développent des solutions pour des applications dans des domaines très diversifiés tels que la santé, la sécurité, l’espace, l’horlogerie, l’industrie des machines, la communication ou l’énergie. «D’ici fin 2022, nous aurons deux laboratoires de plus sur le campus. Nos activités de recherche dans le domaine de la microfabrication avancée vont encore se renforcer avec l’engagement de ces deux nouveaux professeurs, ainsi que par le développement du Centre de recherche en micro-Fabrication (M2C), une alliance entre l’EPFL et le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM), pour lequel des équipements sont en cours d’acquisition et d’installation.»

Le campus de Neuchâtel, en bref:

  • Créé en 2009

  • Spécialisé dans la recherche en microtechnique, microélectronique, mécatronique et la microfabrication avancée.

  • 240 collaborateurs·trices et étudiant·e·s

    Marc-André Berclaz © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

EPFL Valais Wallis - Marc-André Berclaz

Marc-André Berclaz est à la tête du campus de Sion depuis 2013. Valaisan d’origine, il a effectué un master en sciences économiques de HEC Lausanne et a dirigé les hautes écoles valaisannes, puis la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale durant 10 ans. «J’ai également présidé la conférence suisse des recteurs des HES de 2008 à 2013 et j’ai été cofondateur et premier vice-président de Swissuniversities.» Marc-André Berclaz prendra sa retraite à la fin février 2022.

En tant que directeur opérationnel, son rôle a d’abord été de piloter l’implantation de l’EPFL en Valais tant sur le plan des infrastructures que des services à mettre en place, des relations avec les instances politiques et du développement des liens avec le tissu économique. «À cela s’ajoutent les tâches opérationnelles de gestion budgétaire et financière, de communication et d’animation locale, par exemple.»

Pour Marc-André Berclaz, cette implantation locale a été un franc succès. «Nos professeurs se sont grandement impliqués dans le développement du campus et nous avons pu compter sur le soutien sans faille des autorités politiques valaisannes.» L’EPFL Valais Wallis continue sa croissance d’ici à 2023, l’effectif du campus devrait presque doubler. «En collaboration avec la HES-SO Valais, nous développons un campus commun, Energypolis lié au Swiss Innovation Park en vue de constituer une chaîne de valeur allant de la recherche fondamentale à la valorisation économique. Nous aurons par exemple prochainement un nouveau bâtiment de 10 000 m2 dédié aux environnements alpins et polaires.» Ce bâtiment baptisé ALPOLE permettra la création de cinq nouvelles chaires et le déménagement de trois chaires existantes.

Le campus de Sion, en bref:

  • Créé en 2015

  • Spécialisé dans la recherche en systèmes énergétiques, chimie verte, environnements alpins et polaires, neurosciences

  • 220 personnes, dont environ 75 doctorant·e·s

    Fadi Bayoud © 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

EPFL Middle East - Fadi Bayoud

Originaire du Liban, Fadi Bayoud a effectué un doctorat à la Faculté ENAC de l’EPFL. Il a ensuite travaillé dans le secteur de l'ingénierie de la construction, puis s’est spécialisé dans le management stratégique et a conseillé différentes entreprises et établissements d’enseignement. En avril 2021, il a été nommé directeur opérationnel de l’EPFL Middle East.

Contrairement aux autres campus associés, EPFL Middle East n’accueille pour l’instant pas de laboratoires de recherche, mais essentiellement des étudiantes et étudiants venus réaliser un travail de master ou un stage. «Ma mission principale est d'aider les étudiants à trouver et à mener à bien des stages et/ou des projets de master sur le marché des Émirats arabes unis. Nous avons des projets d'avenir et travaillons à faire de l'EPFL Middle East un centre régional. Ici, l’EPFL n’est pas une école connue de tous. C’est un challenge pour moi d’accroître sa réputation. Il y a aussi le fait que l’environnement et le contexte sont complètement différents de celui de Lausanne. Les problèmes à résoudre en matière d’applications technologiques, de durabilité et de gestion de l’énergie sont totalement différents. Chercheurs et étudiants de l’EPFL doivent changer de perspective et saisir cette opportunité de faire face à l'inconnu.»

EPFL Middle East comptabilise près de 100 projets d’étudiants et transferts de technologie à fin 2020. Plusieurs travaux d’étudiants ont rendu possible la construction d’une Ecole à Dubaï (SISD) dont la consommation énergétique est de 80% inférieure aux bâtiments de construction standard aux Emirats arabes unis. D’autres projets, sur Ras Al Khaimah, dans le domaine de la gestion intelligente des déchets représentent une réduction de plus de 40’000 tCO2/an en projets terminés, et un potentiel supplémentaire de 410’000 tCO2/an en travaux en cours ou en développement. Le Gouvernement de Ras al Khaimah a entièrement financé le partenariat, à hauteur de 36 M$. Un renouvellement du partenariat au-delà de 2022 est en discussion entre l’EPFL, le Gouvernement de Ras Al Khaimah et le Ministère fédéral de l’Education des Emirats arabes unis, un développement qui s’inscrit dans la stratégie de politique extérieure 2020-2023 du Conseil Fédéral pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord.

Le campus deRas Al Khaimah, en bref:

  • Créé en 2009

  • Spécialisé dans la recherche sur la gestion de l’énergie et la durabilité

  • 3 collaborateurs·trices


Author: Nathalie Jollien

Source: Microcity

This content is distributed under a Creative Commons CC BY-SA 4.0 license. You may freely reproduce the text, videos and images it contains, provided that you indicate the author’s name and place no restrictions on the subsequent use of the content. If you would like to reproduce an illustration that does not contain the CC BY-SA notice, you must obtain approval from the author.


Images to download

© 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0
© 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0
© 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0
© 2021 EPFL / Alain Herzog - CC BY-SA 4.0

Share on