Vernissage de trois ouvrages au Laboratoire de sociologie urbaine

© iStock

© iStock

Le Laboratoire de sociologie urbaine de l’EPFL organise le 7 mars le vernissage de trois ouvrages sur les thèmes de la mobilité au sein des familles, de la mobilité transfrontalière dans la région de Bâle et sur la gestion de projets urbains intercommunaux. 

Comment les couples parviennent-ils à concilier vie professionnelle, vie personnelle et vie de famille? Quel rôle joue la mobilité dans cette quadrature du cercle? Quels sont les modes de vie des habitants de l’agglomération bâloise? Quels sont les mécanismes à mettre en place dans les projets de développement urbain intercommunaux?

Trois ouvrages parus ces dernières semaines et issues de recherches menées par le Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR) de l’EPFL apportent des éléments de réponses à ces questions. Le 7 mars, un vernissage commun sera organisé à la librairie La Fontaine de l’EPFL, au Rolex Learning Center, en présence des auteurs.

 Au rythme des familles

Guillaume Drevon, collaborateur scientifique au Laboratoire de sociologie urbaine (LaSUR) de l’EPFL, s’appuie dans cet ouvrage sur l’analyse des déplacements et du rapport au temps chez les couples qui doivent concilier famille, travail et mobilité.

Son approche se base sur l’analyse de leur rythme de vie, une orientation scientifique nouvelle du LaSUR qui tente de comprendre pourquoi ce rythme tend à toujours plus s’accélérer. L’ouvrage détaille les tensions les plus courantes au sein des foyers dont les deux parents travaillent et présente les ressources et les solutions à leur portée pour les atténuer.

Guillaume Drevon, Proposition pour une rythmologie de la mobilité et des sociétés contemporaines, Éditions Alphil-Presses universitaires suisses, février 2019.

Vivre à et près de Bâle

 La métropole bâloise, située entre la France, l’Allemagne et la Suisse, draine chaque jour des milliers de personnes de part et d’autres des frontières. Yann Dubois, chercheur associé au LaSUR, montre dans cet ouvrage la singularité de l’agglomération bâloise en révélant comment ses habitants se déplacent, où ils vont faire leurs achats, voir leurs amis et passent leur temps libre, ainsi que leur rapport affectif aux langues et au territoire. L’analyse, basée sur la notion sociologique de motilité, soit le potentiel d’un individu à se déplacer, montre en outre les différences sociales entre frontaliers et non-frontaliers.

Yann Dubois, Frontières et mobilité au quotidien Modes de vie dans l’agglomération trinationale de Bâle, Éditions Alphil-Presses universitaires suisses, février 2019.

Développer l’agglomération

Marc Antoine Messer, historien et urbaniste, chargé de cours à l’EPFL, publie ici une étude issue de sa thèse de doctorat menée au LaSUR sur des projets urbains intercommunaux situés entre Fribourg et Lausanne. Planifier le développement territorial des agglomérations exige une coordination et des collaborations intercommunales singulières. Quelles leçons tirer du passé? Quels mécanismes sont-ils à préconiser? Cet ouvrage s'adresse en priorité aux chercheurs, enseignants et professionnels en urbanisme, sciences politiques ou sociologie, ainsi qu'aux acteurs des collectivités publiques en charge du développement et, plus largement, à toute personne confrontée aux enjeux de l'intercommunalité.

Marc Antoine Messer, Dépasser les bornes, Coordonner la planification dans la métropole fragmentée, MétisPresses, janvier 2019.

Vernissage commun le 7 mars 2019, librairie La Fontaine, Rolex Learning Center, EPFL, à partir de 18 heures. Inscriptions obligatoires: [email protected]