Aller au site principal

Actualités

Une innovation des systèmes de données résiste à l'épreuve du temps

La professeure Anastasia Ailamaki dirige le Data-Intensive Applications and Systems Laboratory de l'EPFL.  © 2017 EPFL

La professeure Anastasia Ailamaki dirige le Data-Intensive Applications and Systems Laboratory de l'EPFL. © 2017 EPFL

Un prix prestigieux récemment décerné à la professeure Anastasia Ailamaki du Data-Intensive Applications and Systems Laboratory (DIAS) et le professeur Babak Falsafi du Parallel Systems Architecture Laboratory (PARSA) pour leurs innovations dans la gestion du stockage des données témoigne de la solidité et de la prévoyance de leurs recherches.

Anastasia Ailamaki, directrice du DIAS et professeure à la Faculté Informatique et Communications (IC), ainsi que Babak Falsafi, professeur d'IC (PARSA) et directeur d'EcoCloud et leurs anciens élèves, ont été sélectionnés pour recevoir le prix EDBT test-of-time 2019 pour leur publication de 2009, « Shore-MT: a scalable storage manager for the multicore era ». Shore-MT est une version multithread et évolutive du gestionnaire de stockage Shore qu'Anastasia Ailamaki a développé avec ses étudiants il y a plus d'une décennie, mais qui est toujours largement utilisé comme plateforme de recherche aujourd’hui.

Chaque année, l'association EDBT (Extending Database Technology) sélectionne un article présenté lors de sa conférence annuelle il y a dix ans pour recevoir le prix « test-of-time », qui récompense la recherche qui « a eu le plus d'impact en termes de méthodologie de recherche, de contribution conceptuelle ou de transfert dans la pratique » au cours des dix dernières années.

Anastasia Ailamaki révèle que le prix est particulièrement gratifiant parce qu'il s'agit d'un rare exemple de reconnaissance pour un article sur les systèmes, plutôt que pour des travaux théoriques qui sont le plus souvent récompensés dans le domaine :

« C’est l'une des rares fois dans l'histoire du prix qu'il a été décerné à un document qui traite vraiment des systèmes en décrivant leur mise en œuvre, les questions et réponses de cette recherche et les nouveaux défis à venir. »

La recherche du laboratoire DIAS vise à développer des technologies de gestion de bases de données qui sont capables de traiter efficacement des volumes de données de plus en plus importants. Au moment où l'article a été publié pour la première fois dans le « Proceedings of the 12th International Conference on Extending Database Technology », Shore-MT présentait une évolutivité supérieure et un débit absolu de 2 à 4 fois supérieur à celui des autres gestionnaires de stockage de bases de données open-source.


Auteur: Celia Luterbacher
Connexion