Partager: 

19.10.17 - Les étudiants en architecture du professeur Dominique Perrault exposent un projet de galerie souterraine à la Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul. Une vitrine exceptionnelle pour l’EPFL. Le projet émane d’un partenariat avec des étudiantes de l’Université féminine de Ewha, à Seoul et a obtenu le soutien d’Archizoom.

«Reconnus pour notre expertise de l’architecture souterraine et du territoire du dessous des villes, ce que nous appelons le «Groundscape», nous avons été invités par les organisateurs de la Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul à travailler durant un semestre sur un projet de galerie souterraine destinée au centre-ville de la capitale coréenne. En tout, une quarantaine d’étudiants de l’EPFL ont travaillé avec une quinzaine d’étudiantes coréennes du professeur Yoonhie Lee, à l’Ewha Womans University», explique Richard Nguyen, collaborateur scientifique au Laboratoire d’architecture souterraine (SUBLAB), dirigé par Dominique Perrault. Une maquette de la galerie souterraine est en exposition à Séoul durant toute la durée de la Biennale, soit du 2 septembre au 5 novembre 2017. Quelque 300'000 visiteurs y sont attendus. Le projet a reçu le soutien de l’espace Archizoom, à l’EPFL.

Bibliothèque, théâtre, équipements sportifs, espace de co-working, bains coréens, piscine, abris d’urgence pour les personnes sans domiciles fixes… Chaque groupe d’étudiants a formulé un programme différent pour les 28 espaces de la galerie souterraine sans savoir sur quoi travaillaient leurs camarades, formant au bout du compte un cadavre exquis de 2,7 km. «Il ne s’agit pas d’une galerie classique, souvent monofonctionnelle, mais d’une véritable rue. La plupart des projets amènent d’ailleurs de la lumière de la surface en sous-sol. Des accès réguliers ont été prévus et des connections avec les éléments déjà existants, tel que le métro de Séoul ou un parking, ont aussi été assurées», détaille Richard Nguyen.

Potentiel commercial et densification
L’ensemble du projet remet en cause les a priori sur les sous-sols urbains des métropoles, souvent perçus comme sombres, humides et inconfortables, et propose d’en montrer les avantages, en termes de densification et de potentiel commercial. Pour les chercheurs du SUBLAB, de nouveaux paysages, lumières et héritages architecturaux sont à conquérir en sous-sol. Le Laboratoire publie également un catalogue de plus de 500 pages sur ce projet d’étude.

Cet été, une Summer School a permis à une vingtaine d’étudiants de construire la maquette de la galerie souterraine sous forme de banc en acier de 30 mètres. Ce dernier, trop grand pour entrer dans l’espace d’exposition initialement prévu par les organisateurs, trône à l’entrée de la Biennale. Une place de choix pour l’EPFL. Des revues spécialisées telles qu’Archdaily ou Domus, ont déjà fait part de l’originalité de la galerie.

«Le projet se veut une piste de réflexion pour toutes les métropoles du monde, pour leur montrer l’importance de mieux relier les éléments existants en sous-sol entre eux et à la surface. Les responsables de l’urbanisme de la ville de Séoul, qui ont vu notre projet de galerie souterraine se sont montrés intéressés par son potentiel», souligne le collaborateur scientifique.

Une fois la Biennale terminée, la maquette ira s’installer dans la Galerie d’architecture AEDES, à Berlin, du 26 janvier au 8 mars 2018, où le SUBLAB présentera le concept du Groundscape, en parallèle avec des travaux de l’Université de Harvard. Enfin, en tant que banc, la maquette pourrait s’installer sur le campus sous forme de mobilier, offrant au printemps 2018 de nouvelles places assises à la communauté de EPFL.

  • GSXP2 – Groundscape eXPerience Pavilion x Seoul, du 2 septembre au 5 novembre 2017, Biennale d’architecture et d’urbanisme de Séoul.
  • Exposition Groundscape eXperience Pavilion x Berlin, Galerie d’architecture Aedes, Berlin, du 26 janvier au 8 mars 2018.

Référence

A Groundscape story: to preserve and reinvent a 2,7 km underground gallery Eujiro, Seoul, South Korea, NemoFactory, Joon-Hee Lee, 2017. (Disponible à la Librairie La Fontaine)

Auteur:Sandrine PerroudSource:ENAC | Environnement Naturel, Architectural et Construit
Partager: