Partager: 

27.01.17 - Cellestia Biotech, spin-off de l’EPFL, pourra mener une étude clinique pour son médicament anticancéreux grâce a une levée de fonds de 8 millions de francs. Les tests effectués en laboratoires ont montré une efficacité excellente. Des brevets ont été déposés.

La levée de 8 millions réussie par Cellestia Biotech va lui permettre de mener une étude clinique pour un traitement anticancéreux. Les molécules que développe cette spin-off de l’EPFL visent à traiter certains types de leucémies, de lymphomes, ainsi que certaines tumeurs solides par voie orale: les cancers liés à type particulier de lésions génétiques. Ces différents types de tumeurs ont en commun des lésions génétiques qui activent une voie de signalisation cellulaire appelée NOTCH.

Cette voie de signalisation, agit sur la prolifération et la différenciation de cellules souches dans de nombreux tissus humains. En temps normal, elle assure des étapes clé de l’embryogenèse . Mais certaines lésions génétiques peuvent l'activer anormalement, induisant la formation de cancers. La molécule CB-103, développée par Cellestia Biotech, vise à inhiber le processus de signalisation de cette voie NOTCH, et ainsi empêcher la prolifération et survie de cellules tumorales où elle est anormalement activée.

La start up, issue du Laboratoire du Professeur Freddy Radtke de l’EPFL, a réalisé en 2016, de nombreuses études précliniques qui ont montré une excellente efficacité, tant in vitro qu’in vivo. Ces études, ainsi que le développement de CB-103 ont été conduits par le Dr. Rajwinder Lehal, ancien doctorant du Prof. Radtke, aujourd’hui Directeur Scientifique chez Cellestia Biotech. Un brevet a été déposé sur cette molécule ainsi que sur le développement et la commercialisation de plusieurs de ses semblables.

Le financement de 8 millions réuni par Cellestia Biotech s’est déroulé en trois étapes. Des levées de 0,5 million puis 2,3 millions de francs en 2016, avant de conclure avec un montant de 5,2 millions provenant d’investisseurs privés ainsi que de PPF Group.

Partager: