Aller au site principal

Actualités

Un bâtiment haut en couleurs pour l'administration de l'EPFL

Un nouvel espace café longera l'Avenue Piccard. © DPA / Adagp

Un nouvel espace café longera l'Avenue Piccard. © DPA / Adagp

Un arbre symbolique a été planté aujourd’hui dans l’un des atriums du futur bâtiment des services centraux de l’EPFL. Patrick Aebischer, président de l’EPFL, Dominique Perrault, fondateur de l’agence DPA Dominique Perrault Architecture, et Henri Muhr, CEO de Steiner SA, ont participé à cette cérémonie de la «première pierre», une année avant l’ouverture du bâtiment.

Dominique Perrault, concepteur – entre autres – de la Bibliothèque nationale de France, du Centre olympique de tennis à Madrid, de l’Université féminine Ewha à Séoul ou encore du nouveau quartier de la gare CFF à Locarno, est l’artisan de la rénovation de l’ancienne Bibliothèque centrale de l’EPFL (bâtiment BI). Réduite actuellement à sa seule structure métallique, la construction abritera d’ici un an la majeure partie des services centraux de l’EPFL (ressources humaines, services financiers, vice-présidence Planification et logistique, etc.) ainsi qu’un bureau de poste. Cette transformation, dont le coût s’élève à 14 millions de francs, sera financée par la Confédération au titre d’entretien de son patrimoine immobilier.

Ce matin, en compagnie de Patrick Aebischer, président de l’EPFL, et Henri Muhr, CEO de l’entreprise totale Steiner SA, l’architecte français a planté un arbre symbolique dans l’un des atriums du bâtiment en construction.


© Alain Herzog / EPFL

Un «plan d'urbanisme» pour le campus
Celui-ci n’est que la première étape de la concrétisation d’un « plan d’urbanisme » que Dominique Perrault a imaginé à l’échelle du campus entier. Outre le BI, celui-ci comprend la transformation des anciennes Halles de mécanique (ME) en un bâtiment spectaculaire qui sera notamment dédié au Centre de recherche en neuroprothèses (CNP). Ce deuxième chantier débutera cet été déjà pour s’achever en février 2015. Pour compléter la réorganisation des parcours piétons sur le campus, et pour répondre à un besoin en termes de lieux d’enseignement, l’architecte a enfin imaginé un « Teaching Bridge » au-dessus de l’Avenue Piccard – un bâtiment qui n’est pour l’heure qu’au stade de projet.

Paré de façades multicolores, le bâtiment BI marquera vivement l’entrée d’un axe privilégié de la circulation piétonne et cycliste à l’EPFL, ralliant le Rolex Learning Center à la station du métro m1 et au futur Centre de congrès, également en construction actuellement. Il sera en outre doté d’un espace convivial entièrement vitré qui invitera à la détente, avec une terrasse et une vue imprenable sur les voûtes du Rolex Learning Center.


Source: Mediacom

Partager sur

Connexion