Aller au site principal

Actualités

Trois professeurs de La Faculté reçoivent une bourse ERC PoC

Prof. Camille-Sophie Brès, Prof. Bruno Correia et Prof. Tobias Kippenberg

Prof. Camille-Sophie Brès, Prof. Bruno Correia et Prof. Tobias Kippenberg

Les Professeurs Camille-Sophie Brès, Bruno Correia et Tobias Kippenberg ont reçu une bourse Proof of Concept de l'European Research Council (ERC). Au total, cinq professeurs de l'EPFL se sont vus attribuer ce financement pour leur projet. 

Le financement Proof of Concept est destiné aux chercheurs ayant déjà reçu un financement ERC pour établir le proof of concept d'une idée, générée dans le cadre de leurs projets financés par l'ERC. 

Cette année, l'ERC a accordé une bourse proof of concept ERC à trois professeurs de la Faculté des sciences et techniques de l'ingénieur.

SWIP - Extended short-wave infrared pulsed fibre laser

Prof. Camille-Sophie Brès, Laboratoire de systèmes photoniques

La bande spectrale infrarouge ondes courtes 2+ μm (SWIR autour de 2 microns) a connu un intérêt croissant au cours des dernières années, suscité par de nombreuses d'applications potentielles dont les performances pourraient être améliorées en termes de sensibilité, de sécurité, de portée et d'efficience. Élargir la portée de cette longueur d'ondes pour un usage étendu exige nécessairement de développer de nouvelles technologies telles que les lasers à fibres, qui ont déjà connu une large utilisation à 1.0 et 1.5 μm.

Nous proposons de développer des prototypes de lasers entièrement fibrés 2+ μm pulsés à la nanoseconde optimisés pour des applications portables. En facilitant des sources SWIR à ondes courtes étendues, novatrices et liées aux besoins, le projet envisage des démonstrateurs mobiles, au-delà de la recherche académique, en direction d'unités d'empreinte de smartphones compétitives. Le projet favorisera la mise en œuvre de lasers à fibres 2+ μm très simples et compacts, avec des impulsions personnalisées, et vers des longueurs d'ondes encore inexploitées, en utilisant des fibres co-dopées innovantes.

Plus spécifiquement, les objectifs de SWIP sont donc 1) optimiser le prototype de laser pulsé SWIR entièrement fibré de l'EPFL avec une portée en longueurs d'ondes augmentée, 2) démontrer les avantages des lasers à fibres SWIR dans les principaux marchés en croissance et les marchés émergents, et 3) analyser la meilleure stratégie d'exploitation pour une future exploitation commerciale.

RSVTriVax - Development of a trivalent epitope-focused RSV vaccine to boost pre-existing immunity

Prof. Bruno Correia, Laboratoire de conception de protéines et d’immuno-ingénierie

Le développement d'un vaccin contre le VRS (virus respiratoire syncytial) est considéré comme une priorité sanitaire globale par l'Organisation Mondiale de la Santé. Globalement, le VRS provoque quelque 33 millions d’infections et 120'000 décès annuels. Le VRS a résisté aux efforts de développement de tous les vaccins traditionnels pendant les 60 dernières années. Cet échec est principalement attribué à des mécanismes sophistiqués développés par le pathogène pour échapper à des réponses immunitaires potentielles centrées sur les épitopes de neutralisation. Un défi majeur pour le développement d'un vaccin contre le VRS et d'autres pathogènes (par exemple l'influenza) est que les humains sont confrontés à de multiples infections au cours de leur existence. Ces infections établissent des hiérarchies d'immuno-dominance, dans lesquelles les anticorps de neutralisation actifs (nAbs) sont sous-dominants (c'est-à-dire à des taux très faibles), et les anticorps qui ciblent des épitopes variables ou non-fonctionnels dominent.

Le défi fondamental des vaccins de la prochaine génération est de stimuler ces nAbs sous-dominants pour qu'ils retrouvent les conditions de l'immunité pré-existante. Pour répondre à ce besoin, nous devons développer un nouveau cocktail de vaccin candidat – TriVax – qui vise à provoquer des réponses immunitaires ciblées et précises contre des épitopes de neutralisation authentiques.

C'est la première fois que des immunogènes ciblés sur l'épitope ont été développés pour trois épitopes de neutralisation actifs dans le même pathogène, et nos études in vitroont montré le potentiel de cette classe d'immunogènes pour apparaître comme une alternative compétitive, voire supérieure dans le développement de vaccins. Nous entendons faire un dernier pas pour éliminer les risques pour des partenaires industriels, en faisant la preuve que ce vaccin peut stimuler efficacement les nAbs dans des conditions d'immunité préexistantes, un scénario courant dans la population humaine cible.

PhoMEC - Photonic Integrated Microcombs as Multi-wavelength Sources for Edge Data Centers

Prof. Tobias Kippenberg, (Faculté des sciences et techniques de l'ingénieur / Faculté des sciences de base), Laboratoire de photonique et mesures quantiques

Au cours des dix années écoulées, le Laboratoire de photonique et mesures quantiques a développé des micro-peignes et fait œuvre de pionnier dans ce domaine – des peignes à photonique intégrée de fréquence optique (OFC) qui donnent accès à des supports optiques équidistants. En raison de leur large bande de fréquences, de taux de répétition élevés, de leur compacité et de la fabrication à l'échelle d'une plaquette, ces micro-peignes représentent une technologie originale disruptive, avec un bilan prouvé. Tandis que leurs avantages ont été démontrés dans la télémétrie ultra-rapide (LIDAR), les télécommunications cohérentes à haute vitesse, de même que dans les horloges atomiques de la taille d'une puce et les synthétiseurs de fréquence, la technologie n'est pas encore disponible commercialement, et n'est présente que dans un petit nombre de laboratoires de recherche dans le monde. De récentes avancées en LPQM ont conduit au développement de processus de fabrication propriétaire unique Si3N4 pour des micro-peignes à puissance ultra-faible, et permis un conditionnement photonique sur place.

En résumé, le laboratoire est désormais capable d'implémenter le cycle complet de production d'un micro-peigne conditionné, prêt à être intégré dans un produit commercial. Nous voulons amener la technologie sur le marché en construisant et en promouvant des unités de micro-peignes pouvant être montées dans des racks, avec un espacement des canaux de 100 Ghz, conformes à la grille de fréquences de l'ITU sur les bandes telecom C- et L-. Les secteurs de marché principaux pour l'unité de micro-peignes proposée sont des entreprises et des centres de données de pointe, confrontés à un trafic de données croissant et nécessitant des sources WDM pour des interconnexions à haute-vitesse. Le produit va être testé en collaboration avec Microsoft UK dans une application d'un centre de données existant en tant que source WDM pour la commutation de circuits. Nous prévoyons aussi de présenter la technologie à Huawei et Nokia Bell Labs, qui ont manifesté leur intérêt pour des tests. Au-delà des essais menés avec des partenaires de l'industrie, le système sera présenté lors de foires industrielles et commerciales pour prendre contact avec les principaux intervenants. Le projet vise à incorporer une start-up spécialisée pour exploiter les technologies. Cet effort pourra se concrétiser à la lumière de la position IP que l'EPFL a développée dans le domaine 

Liste des 54 bourses par pays


Connexion