Partager: 

10.12.14 - Instabilités électriques et hôpitaux : des chercheurs africains et suisses s’attaquent à un problème gravement négligé.

Les réseaux électriques dans la plupart des pays africains souffrent de nombreux problèmes qui compromettent la disponibilité et la qualité de l’alimentation électrique, causent de nombreuses pannes et incendies, détériorent les appareils électriques et exposent parfois les personnes à de graves dangers. Cette situation est particulièrement critique dans les hôpitaux et autres centres de santé où des vies sont en jeu. Du 17 au 21 Novembre 2014 s’est tenu au centre CURES à Yaoundé un séminaire international sur les problèmes électriques dans les hôpitaux des futurs pays émergents.


Le séminaire a abordé cette problématique cruciale liée à la sécurité, la fiabilité et l’efficacité des systèmes électriques, en combinant des cours théoriques et des travaux pratiques en laboratoire et dans un hôpital de district. Il fut animé par 2 enseignants de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), un patron de PME suisse et 3 enseignants et un chercheur de l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé (ENSPY). Les 24 participants sélectionnés sur dossiers provenaient de 6 pays africains et 11 universités différentes. Le séminaire a permis d’initier des collaborations entre des universités de différents pays, mais également avec des représentants du secteur privé et des ministères de l’énergie et de la santé. Un premier résultat tangible est l’accord de collaboration qui sera mis en place entre l’Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé et l’université de Fianarantsoa à Madagascar, qui donne lieu en ce moment même à un stage de recherche de 6 mois pour deux doctorants Malgaches au sein du CURES.


Au cours des débats qui ont eu lieu lors du séminaire, il a été reconnu unanimement que des solutions techniques existent, mais qu’il faut les accompagner d’un appui des gouvernements (règlementation et incitations), et de la création de sociétés de services qui disposent des équipements de mesure adéquats et qui puissent obtenir des mandats viables.


Le Centre Universitaire de Recherche sur l’Energie pour la Santé (CURES) est un centre de recherche crée conjointement par l’EPFL en Suisse, L’ENSPY au Cameroun et l’Ecole Polytechnique de Montréal au Canada. Il est basé au Cameroun et a pour but principal de résoudre les problèmes d’instabilités électriques dans les soins de santé primaires.

Partager: