Sauradeep Majumdar, lauréat du FameLab Switzerland 2020

Sauradeep Majumdar durant les demi-finales du FameLab Switzerland 2020

Sauradeep Majumdar durant les demi-finales du FameLab Switzerland 2020

Sauradeep Majumdar, de l'EPFL, a remporté le concours FameLab 2020 Switzerland, mettant en compétition 10 finalistes issus de l’EPFL, de l'ETH Zurich et des universités de Lausanne, de Bâle et de Zurich. Il représentera la Suisse lors de la finale internationale. Sauradeep Majumdar est doctorant dans le département de chimie et génie chimique (EDCH).

«FameLab est l’un des principaux concours de communication scientifique au monde. Il vise à repérer les nouveaux talents en science et ingénierie dans le monde. Les participants n’ont que trois minutes pour convaincre les juges et le public avec un exposé scientifique qui excelle par son contenu, sa clarté et son impact», explique Silvie Cuperus, responsable programme de FameLab Switzerland.

Sauradeep Majumdar, doctorant à l’EPFL, a remporté l’édition 2020 de FameLab Switzerland, en expliquant ses travaux scientifiques au grand public pendant trois minutes. «Nous n’avions pas le droit de faire de présentation électronique, mais nous pouvions utiliser des accessoires si cela nous aidait. J’ai présenté mes travaux sur la conception informatique de milliers de matériaux et leur analyse pour trouver les matériaux les plus prometteurs en matière de piégeage de dioxyde de carbone ou CO2», explique Sauradeep Majumdar.

Regardez sa performance sur YouTube:

Comment en êtes-vous arrivé à vouloir devenir scientifique et ingénieur chimiste en particulier ?

L’année de mon baccalauréat, j’ai découvert à quel point le domaine du génie chimique était vaste. Travailler dans le secteur de l’énergie, fournir le combustible qui fait fonctionner le monde chaque jour, pouvoir contribuer au développement durable, jouer un rôle majeur dans la recherche médicale, et même confectionner des chocolats, toutes ces possibilités sont fascinantes.

J’ai regardé une vidéo sur YouTube où l’on vous voit jouer de la guitare en chantant. Je pense que la chanson est tirée d’un film indien dans lequel des soldats la chantent alors qu’ils sont isolés dans une base militaire… Selon vous, quelle est l’histoire qui se cache derrière cette chanson ?

Oui, c’est exact. Cette chanson s’appelle «Sandese Aate Hain» et est tirée du film «Border». «Sandese Aate Hain» signifie «les messages arrivent». Cette chanson parle des messages ou des lettres envoyés par les proches aux soldats qui se battent aux frontières des pays pour nous protéger.

Le 15 août marque le jour de l’indépendance de l’Inde, et à cette occasion, à l’YUVA (association des étudiants indiens à l’EPFL-UNIL), nous avons voulu dédier certaines chansons. Et c’était l’une d’entre elles. Chaque année, nous avons l’habitude de nous produire face à un public, mais en raison des conditions actuelles, nous avons choisi d’enregistrer des vidéos et de les diffuser sur le Web.

Comment vivez-vous le fait d’être loin de votre pays et qu’est-ce qui vous manque de ce pays ?

S’adapter à une culture, à une langue et à une nourriture très différentes a certes été difficile. Mais en même temps, cela m’a fait découvrir différents aspects de la vie et m’a appris à mieux me connaître. Aujourd’hui, je suis davantage en phase avec moi-même. Ce qui me manque le plus : ma famille, mes amis et la nourriture.

Pouvez-vous vous décrire en trois mots ?

Simple, curieux, empathique.

Quel est votre plus grand souhait dans la vie ?

M’améliorer chaque jour et devenir la meilleure personne qui soit. J’espère aussi être capable d’aider les autres et de contribuer à leur bonheur, comme je l'ai appris de mes parents et de ma soeur.

Sauradeep Majumdar recommande à la jeune génération de ne pas hésiter à sortir de sa zone de confort. Il ajoute : «Peut-être que vous tomberez, que vous aurez mal, mais vous apprendrez beaucoup. Et essayez toujours de rendre à la société ce qu’elle vous a donné. Je pense que notre succès n’est pas forcément défini par le point final que nous atteignons. Il est également défini par notre point de départ et notre parcours.»

En dehors du travail, il aime regarder des films, communiquer avec les gens par la prise de parole en public, la musique, la danse et le cricket. Sa citation préférée : «Ce qui compte, c’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer. Ce que t’arrives à endurer tout en marchant la tête haute. C’est comme ça qu’on gagne !»


Auteur: Neda Safi Tooba
Source: People