Actualités

Rapport annuel 2018 du Smart Living Lab

© 2019 EPFL

© 2019 EPFL

Le Smart Living Lab publie son rapport annuel 2018 en trois langues, qui valorise ses activités de recherche dédiées au futur de l’environnement bâti. Outre le lancement du mandat d’études parallèles pour son futur bâtiment et l’inauguration de la maison solaire NeighborHub dans le quartier d’innovation de blueFACTORY, il y présente plus de 100 projets de recherche interdisciplinaires.

Cinquième année d’existence du Smart Living Lab, 2018 est celle qui a complété le premier chapitre de son histoire. Les projets de recherche du programme Building2050, dont la mission était de préparer la conception du futur bâtiment du Smart Living Lab, ont été menés à terme et leurs résultats se retrouvent traduits dans le mandat d’études parallèles (MEP) initié durant cette année. Quatre équipes interdisciplinaires formées d’architectes et d’ingénieurs ont été sélectionnées au niveau international pour élaborer un avant-projet dans le cadre d’un concours, dont le format lui-même est innovant de par son caractère collaboratif et ouvert. Le Canton de Fribourg a réaffirmé son engagement dans le projet en votant un crédit de 25 millions de francs pour la construction du bâtiment.

Deux nouveaux laboratoires de l’EPFL ont été créés sur le site de Fribourg et un troisième institut de la HEIA-FR a rejoint le Smart Living Lab. Dans ce contexte, le groupe Building2050 se repositionne comme un organe de soutien à la recherche.

Le NeighborHub, rapatrié à Fribourg après sa victoire au Solar Decathlon aux USA en 2017, a été inauguré dans ses nouvelles fonctions au coeur du site de blueFACTORY. Les activités sociales, culturelles et scientifiques qu’il héberge participent à la vie de quartier et aux recherches du Smart Living Lab. Une spin-off a été créée par d’anciens étudiants solar décathlètes pour disséminer ce concept d’activateur de durabilité.

En matière de promotion, le Smart Living Lab est allé à la rencontre du public en tant qu’hôte d’honneur du salon Energissima 2018. De plus, la substance de ses activités est davantage mise en valeur grâce à son nouveau site web entièrement retravaillé en 2018.

En fin d’année, Anne-Claude Cosandey, qui avait porté le projet depuis son démarrage en tant que directrice opérationnelle, a passé le relais. Son engagement a été déterminant dans la mise en place de ce centre de recherche depuis ses toutes premières infrastructures et la constitution de l’équipe, jusqu’à la pleine activité des nouveaux groupes de recherche et le développement de partenariats avec les secteurs privé et public. Le succès de cette première phase et la contribution essentielle d’Anne-Claude Cosandey au déploiement du Smart Living Lab ont été unanimement salués.

Ce rapport d’activités résume les temps forts et les principaux jalons atteints par le Smart Living Lab durant l’année 2018. Nous allons au-devant de nouvelles étapes qui façonneront davantage son identité avec la définition du projet du bâtiment. Que la recherche rendue possible par le cadre unique du Smart Living Lab continue de rayonner internationalement et de favoriser l’innovation localement!

Marilyne Andersen, directrice académique
Martin Gonzenbach, directeur opérationnel