Partager: 

23.10.13 - Une technologie de capteurs sans fils adaptée aux conditions climatiques locales avertit les petits producteurs des régions semi-arides du Burkina Faso du meilleur moment pour irriguer en fonction du besoin des plantes, avec pour résultat de meilleurs rendements et des économies d’eau

Un système innovant de gestion de l’irrigation, mis au point conjointement par l’EPFL et la start-up Sensorscope, a permis aux producteurs locaux de Ouahigouya, une région située au Nord du Burkina Faso, d’augmenter leur rendement de 40% tout en réduisant leur consommation d’eau de 20% pendant la saison sèche de 2012. L’eau est une ressource rare dans les régions semi-arides, et les petits producteurs sont dépendants de l’irrigation pour les cultures de saison sèche, généralement entre octobre et mai. Le système d’irrigation au goutte-à-goutte permet d’économiser de l’eau par rapport à l’irrigation traditionnelle, mais connaitre avec précision le moment où les cultures ont besoin d’être irriguées contribue à réduire encore davantage la consommation d’eau. L’approvisionnement en eau des cultures, en quantité nécessaire et au bon moment, permet d’éviter les pertes de récolte, de préserver les ressources en eau et d’optimiser le rendement.

Des stations hydrométéorologiques sans fil adaptées aux conditions locales
Lancé en novembre 2011, Info4Dourou 2.0 est un projet de R&D dirigé par le Centre de Coopération & Développement (CODEV), financé par l’EPFL, la DDC (l’Agence Suisse pour la coopération au développement) et la Fondation Velux. Développé en partenariat avec des ingénieurs locaux au Burkina Faso et l’Agence Nationale de Météorologie, cette nouvelle technologie se base sur des stations météo à bas coût sans fil qui émettent des données de manière automatisée. Les mesures hydrométéorologiques sont mises à la disposition des utilisateurs locaux en temps réel par le biais du réseau de téléphonie mobile et d’une interface Web.

Vers des stations automatiques confectionnées localement – création d’une plateforme pour recueillir des données météorologiques fiables
Les stations fournissent également des données météorologiques fiables en accès libre sur Internet, permettant de nombreuses applications, telles que la gestion de l’eau, la maitrise des conditions agronomiques, la gestion de l’érosion, l’utilisation des terres et la planification foncière, et la reforestation. Dix de ces nouvelles stations ont été installées dans différents lieux au Burkina Faso et font actuellement l’objet de tests pour diverses applications. L’installation et la maintenance du système sont assurées par des ingénieurs locaux. En effet, ce système a été conçu dans la perspective d‘être produit, assemblé et commercialisé localement.

Partager: