Aller au site principal

Actualités

Nouvelles activités extrascolaires à l'EPFL pour les élèves vaudois

Le programme PLUS a été  officiellement présenté samedi 11 mai à l'EPFL. © Alain Herzog 2019 EPFL

Le programme PLUS a été officiellement présenté samedi 11 mai à l'EPFL. © Alain Herzog 2019 EPFL

En collaboration avec le Canton de Vaud, l’UNIL et la HEIG-VD, l’Ecole participe au programme PLUS. Un éventail d’activités extrascolaires destinées aux écolières et écoliers vaudois âgés entre 8 et 15 ans.

En groupe, des jeunes filles âgées entre 11 et 13 ans s’attèlent en ce samedi matin à construire un robot funambule qui devra ensuite être programmé pour réaliser différentes tâches. Elles sont plus d'une vingtaine et participent à l'atelier « Les robots c’est l’affaire des filles ». Cet atelier sera intégré au programme PLUS, un éventail d'activités extrascolaires proposé dès la rentrée 2019-2020 aux élèves vaudois âgés entre 8 et 15 ans.

Le programme PLUS, présenté officiellement samedi dernier sur le campus de l’EPFL, est le fruit d’une collaboration entre le Canton de Vaud, l’EPFL, l’UNIL et la HEIG-VD. Il offre gratuitement aux élèves une vingtaine d’activités allant des expériences scientifiques à la calligraphie en passant par la robotique ou l’exploration de la forêt. Ce catalogue, également attractif pour les élèves à haut potentiel s’adresse à tous les jeunes désireux d’apprendre, d’expérimenter et de donner libre cours à leur imagination.

L’EPFL fera découvrir aux écolières et écoliers vaudois les mathématiques, l’informatique et les sciences naturelles et techniques (MINT) via huit ateliers se déroulant le mercredi après-midi ou le samedi. Avec un encadrement adapté à leurs besoins, les élèves pourront notamment se mettre dans la peau d’un chercheur, inventer des engins électroniques ou programmer un jeu vidéo. «Les activités proposées par l’EPFL permettent aux participantes et participants d’acquérir des connaissances dans les domaines MINT de manière ludique et active, et de développer leur créativité et leurs compétences pour travailler en équipe, relève Farnaz Moser, cheffe du service de promotion des sciences. Ils et elles apprennent à structurer leurs pensées, organiser et réaliser leur projet et présenter leur raisonnement et leurs résultats.»

Les places étant limitées, les écolières et écoliers intéressés peuvent s’inscrire en ligne dès aujourd’hui via les sites internet des différentes institutions.


Auteur: Laureline Duvillard
Source: Mediacom
Connexion