Nominations à la faculté des Sciences et Techniques de l'Ingénieur

© 2019 EPFL

© 2019 EPFL

Le Conseil des écoles polytechniques fédérales a nommé plusieurs professeurs à la faculté des Sciences et Techniques de l'Ingénieur

Anna Fontcuberta i Morral, actuellement professeure associée à l’EPFL, est nommée professeure ordinaire de science et génie des matériaux. Scientifique renommée sur le plan international, elle s’est spécialisée dans la synthèse des nanostructures au sein des semi-conducteurs, et en particulier dans les techniques de croissance cristalline des nanofils. Les résultats de ses recherches permettent de développer des matériaux présentant des propriétés physiques et chimiques novatrices et sont utilisés, par exemple, pour accroître l’efficacité des cellules photovoltaïques et dans l’informatique quantique. La promotion d’Anna Fontcuberta i Morral vient souligner la solide position de l’EPFL en science et génie des matériaux.

Christoph Merten, actuellement responsable de groupe à l’European Molecular Biology Laboratory d’Heidelberg, Allemagne, est nommé professeur associé de bioingénierie. Ses recherches sont axées sur le développement d’une technologie micro-fluidique pour répondre à des questions complexes de sciences biomédicales. Ses travaux très remarqués englobent notamment la mise en place de plates-formes micro-fluidiques pour les analyses cellulaires et biochimiques, qui contribuent au développement de nouveaux médicaments et anticorps. Les résultats de ses rechercLes nhes permettent, entre autres, de faire progresser les thérapies anticancéreuses personnalisées. De par son profil de chercheur interdisciplinaire, d’entrepreneur et de créateur de start-up, Christoph Merten sera parfaitement à même de donner de nouvelles impulsions à la bioingénierie au sein de l’EPFL.

Mahsa Shoaran, actuellement professeure assistante à l’Université de Cornell, Ithaca, Etats-Unis, est nommée professeure assistante tenure track de génie électrique et électronique. Jeune chercheuse très prometteuse, elle s’est déjà forgé une réputation sur le plan international dans un domaine transdisciplinaire à l’intersection de la conception de circuits, de l’apprentissage automatique et des neurosciences. Ses recherches, menées en étroite collaboration avec des cliniciens, visent en particulier à développer de nouveaux dispositifs diagnostiques et thérapeutiques pour les troubles neurologiques résistants aux médicaments. Elles s’intègrent parfaitement dans la stratégie de l’EPFL, qui entend élaborer la prochaine génération d’interfaces cerveau-machine.

François Fleuret est nommé professeur titulaire de l’EPFL à la Faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur. Il est membre de l’Institut de recherche indépendant IDIAP, qui est affilié à l’EPFL. Ses travaux portent essentiellement sur l’apprentissage automatique, avec un accent particulier sur les aspects informatiques et les applications dans le domaine de la vision par ordinateur.


Auteur: Faculté des Sciences et Techniques de l'Ingénieur