News

Microcity, «un temple dédié à l'innovation» au cœur de Neuchâtel

Le hall d'entrée de Microcity. © Alain Herzog / EPFL

Le hall d'entrée de Microcity. © Alain Herzog / EPFL

Le bâtiment Microcity a été inauguré ce matin. Il accueille d'ores et déjà dix chaires de l'EPFL ainsi que le parc scientifique Neode. Situé dans le même quartier que le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) et des locaux de l'Université de Neuchâtel et de la HE-Arc, il constitue la pierre d'angle d'une nouveau «Pôle d'Innovation Neuchâtel».

Développer les secteurs de la microtechnique et de la nanotechnologie: cette volonté était déjà affirmée par le Conseil d'Etat neuchâtelois en 2006. L'année suivante, la collaboration entre la Confédération et le Canton de Neuchâtel est formalisée par la signature d'une déclaration d'intention commune. En mai 2010, le Grand Conseil accepte sans opposition l'engagement d'un crédit de 71,4 millions de francs pour construire le bâtiment des microtechniques Microcity.

Parallèlement, un nouveau plan de quartier est validé par le Conseil général de la Ville de Neuchâtel, qui accepte un important crédit d'équipement afin que l’ensemble du site accompagne l’image véhiculée par ce nouveau fleuron de la microtechnique neuchâteloise. En février 2010, le projet Microcity est retenu au terme d'un concours remporté par le groupement formé de l’entreprise totale ERNE et du bureau d'architecture et d'urbanisme Bauart.

La conception du bâtiment s'inspire des circuits intégrés. Son organisation répond à une volonté de circulation et de fonctionnalité maximale. En outre, beaucoup d'attention a été portée aux matériaux utilisés afin de diminuer l'empreinte écologique du bâtiment. «Les planchers sont par exemples composés d'éléments hybrides bois-béton préfabriqués en atelier, ce qui nous a permis à la fois de diminuer la durée du chantier et de recourir à des matériaux locaux», explique Emmanuel Rey, associé du bureau Bauart et enseignant à l'EPFL. 

En octobre 2011, la première pierre de Microcity est posée. Moins de deux ans plus tard, en septembre 2013, grâce à un processus constructif novateur, le Conseil d'Etat remet le bâtiment à son futur exploitant, l'EPFL. L'inauguration s'est déroulée quant à elle ce jeudi 8 mai 2014.

L'EPFL a pris ses quartiers dans son nouvel écrin l'automne dernier, le bâtiment accueillant également Neode, parc scientifique et technologique neuchâtelois. L'EPFL est toutefois déjà présente sur sol neuchâtelois depuis début 2009 à travers l'IMT. Et depuis 2009, ce ne sont pas moins de quatre chaires qui ont été créées pour arriver aujourd'hui à 10 chaires - et bientôt une 11ème en partenariat avec le groupe horloger Richemont - et quelque 180 collaborateurs, avec la perspective d'abriter dans un proche avenir un total de 12 chaires. La liste des chaires EPFL présentes à Neuchâtel peut être consultée sur http://microcity.epfl.ch/presentation.

L'innovation est en marche
Microcity et son Pôle d'innovation abritent ainsi une chaîne de compétences complète et performante. Y cohabitent l'EPFL, le CSEM, l'Université de Neuchâtel, la HE-Arc et eode, au cœur d'un bassin industriel régional parmi les plus denses d'Europe et qui compte un taux exceptionnellement élevé de manufactures high-tech.
«L’implantation de l’EPFL en terres neuchâteloises vient renforcer notre réseau decompétences microtechniques et contribue au rayonnement du canton au niveau nationalet international», se réjouit le président du Conseil d'Etat Laurent Kurth, avant d'ajouter: «Aujourd’hui, c’est cette capacité à innover et à créer que le Conseil d’Etat veut encourager. En exploitant son potentiel créatif, Neuchâtel confirme sa vocation de canton créateur de richesses et participe au renforcement de la Suisse industrielle».

«Un temple dédié à l’innovation: voilà ce que sera Microcity, au coeur de Neuchâtel, relève pour sa part le président de l'EPFL, Patrick Aebischer. En accueillant sous un même toit, juste à côté du Centre suisse d’électronique et de microtechnique, des équipes de recherche de l’Institut de microtechnique de l’EPFL et les entrepreneurs du parc scientifique Neode, ce bâtiment incarne le progrès tel qu’il se conçoit au 21ème siècle».

Des journées portes ouvertes permettront de visiter le bâtiment et ses laboratoires le samedi 10 mai de 10h à 17h. Programme complet ici.